/entertainment/tv
Navigation

«Révolution»: le niveau de la compétition monte d’un cran

Coup d'oeil sur cet article

Beaucoup d’appelés, mais peu d’élus pour cette troisième ronde d’auditions à l’émission Révolution, présentée dimanche soir à TVA. Sur une vingtaine de danseurs reçus en audition, seulement sept sont passés à l’étape suivante et deux ont été mis au ballottage.

Vincent et Bianca dansent ensemble depuis près de 10 ans. Ayant passé de longues heures de répétition ensemble, ils sont tombés amoureux et sont désormais fiancés. Sur le plateau de Révolution, ils ont dansé une samba exceptionnelle. «Vous avez montré l’ADN de la samba», a commenté Jean-Marc Généreux. Ils ont aisément atteint l'étape suivante.

En duo depuis seulement un an, Jesse et Émilie ont su développer une belle complicité dans leur chorégraphie de danse contemporaine. Ils ont aussi tous les deux une bonne technique et un univers qui a plu aux maîtres.

Ballroom et improvisation

Du haut de leurs 18 ans, Jonathan et Sarah-Ève sont magnifiques à regarder durant leur performance, eux qui mélangent la danse latine et le ballroom. Les maîtres ont été sensibles à leur charme et à leur assurance.

Électricien de métier, Samuel Cyr, 23 ans, est un danseur de break qui n’avait pas vraiment préparé de chorégraphie. Pour sa prestation, il a davantage misé sur l’improvisation et c’était beau à voir. «Tu n’es pas le meilleur “Bboy”, mais tu t’es présenté toi-même, tel que tu es», a reconnu Larry des Twins en le félicitant.

Dès son entrée sur la scène, Daniel Boa, 23 ans, a impressionné les maîtres par sa musculature et sa façon de se mouvoir. Son numéro de danse moderne contemporain était tout simplement incroyable. Durant son moment révolution, où on le voit véritablement voler, il a épaté les maîtres qui n’avaient pas assez de superlatifs pour le féliciter. Daniel risque d’être un féroce compétiteur pour la suite de l’émission.

Rafraîchissantes, les huit filles de T.Acos, âgées de 10 à 14 ans, sont de véritables prodiges. La finale de leur prestation était époustouflante. Quant à leur rigolo cri d’équipe, Sarah-Jeanne Labrosse l’a immédiatement adopté.

Pour terminer la soirée, le groupe C4, composé de cinq filles de Laval qui ont été championnes canadiennes de hip-hop en 2016 et 2017, a livré toute une performance sur la chanson Formidable de Stromae. Jean-Marc Généreux était en pleurs à la fin du numéro des danseuses en raison de l’émotion qu’elles ont su dégager. Lydia Bouchard n’a pu s’empêcher de souligner leur sincérité et leur générosité. Le groupe C4 avait fini deuxième de l’émission Danser pour gagner, à V, la saison dernière.

Ballottage

Le duo hip-hop The Frienzz, formé de Marie-Rose et Emy, est très énergique et explosif, et sa révolution était fort jolie, mais les danseuses devront se battre encore une fois au ballottage avant d’accéder à la prochaine étape.

Blessée au dos lors de la répétition, Raphaelle a quand même décidé de danser avec sa partenaire, Laurie-Ann. Trop en retenue, leur révolution leur a par contre permis de passer par le ballottage afin d'espérer conserver leur place à l'émission.

Les danseurs retenus cette semaine

  • Vincent et Bianca, 32 et 25 ans, Sainte-Catherine
  • Jesse et Émilie, 24 et 22 ans, Montréal
  • Jonathan et Sarah-Ève, 18 ans, Sainte-Anne-de-Bellevue et Victoriaville
  • Samuel Cyr, 23 ans, Terrebonne
  • Daniel Boa, 23 ans, Gatineau
  • T.Acos, 10 à 14 ans, Granby
  • C4, de 23 à 37 ans, Laval
  • Les danseurs au ballottage
  • The Frienzzz (Marie-Rose et Emy), 12 ans, Québec et Lévis
  • Raphaelle et Laurie-Ann, 17 et 19 ans, Québec