/sports/football/alouettes
Navigation

Bloqué au football 101

Stampeders c. Alouettes
Photo Martin Chevalier

Coup d'oeil sur cet article

« C’est très frustrant de ne pas être capable de marquer des points. On ne cesse de refaire les mêmes erreurs. On est incapables de débloquer et passer au prochain niveau. Le football 101, ça devrait être fini. »

Ces paroles sont celles du garde Kristian Matte, qui peinait encore une fois à trouver les mots et les qualificatifs pour expliquer la défaite et les déboires à l’attaque. Il ne s’est pas arrêté là...

« À ce niveau, après le camp d’entraînement, on est censés être rendus au football 301 ou 401, a-t-il dit, faisant allusion au système scolaire. On est restés bloqués au football 101 toute la saison.

Notre défensive a joué un crisse de bon match, a-t-il poursuivi, excusant son langage. Offensivement, on n’a pas mis beaucoup de points au tableau. Ça n’aide pas. Six points, ce n’est pas assez pour gagner. C’est redondant, mais c’est toujours la même histoire. »

Difficile pour Manziel

Avec cet autre revers, la fiche de Johnny Manziel n’est pas reluisante. Le quart présente un dossier de 0-5 comme partant des Moineaux. Son entraîneur Mike Sherman a vu des améliorations, mais il souhaiterait le voir se débarrasser du ballon plus souvent plutôt que de le conserver et coûter de précieuses verges sur le terrain.

Questionné sur les matchs à écouler au calendrier après cette élimination des séries, Manziel ne s’est pas défilé. « C’est un sentiment merdique, mais il faut gagner d’ici la fin de la saison. Il nous reste trois matchs. Il faut terminer ça en beauté, parce qu’ensuite, nous ne jouerons pas avant le mois de juin », a dit celui qui est sous contrat en prévision de la campagne 2019.

Sherman voyait ce duel face aux Stampeders comme une belle chance de se démarquer. Il a salué les efforts de ses hommes, mais s’est mal expliqué certains affrontements sur le terrain.

« Nous avons joué avec hargne. Calgary a fait le nécessaire pour gagner. Nous ne sommes pas encore à ce niveau, même si nous nous sommes améliorés. »

Sur le même sujet