/sports/football/rougeetor
Navigation

Le Rouge et Or de retour sur la terre

L’entraîneur Glen Constantin redoute un relâchement

Glen Constantin dirigeant l’entraînement, mardi.
Photo Simon Clark Glen Constantin dirigeant l’entraînement, mardi.

Coup d'oeil sur cet article

Après l’excitation de la victoire face aux Bleus, dimanche, qui leur assurait le titre de la saison régulière et l’avantage du terrain pour la durée des séries éliminatoires, le Rouge et Or de l’Université de Laval était de retour à l’entraînement, mardi, et Glen Constantin avait un message pour ses protégés.

«Le danger qui nous guette est de devenir confortables, a prévenu le pilote du Rouge et Or. On ne doit pas devenir complaisants. J’ai prévenu les joueurs que nous allions être exigeants sans pour autant virer fous.»

«Le niveau de stress de la semaine de préparation du match contre Montréal a diminué, mais on doit continuer de progresser et de repousser nos standards, de poursuivre Constantin. J’ai fait appel à la maturité des joueurs et à leur désir de compétitionner. C’est plus facile d’éviter de tomber dans la complaisance quand tu mises sur une équipe expérimentée.»

De l’eau au moulin

Frédéric Pongo abonde dans le même sens. «Nous avons de bons vétérans qui vont nous diriger dans la bonne direction, a souligné le secondeur de première année. La saison n’est pas finie et le match le plus important contre Montréal est la Coupe Dunsmore. On doit progresser et afficher du sérieux dans notre préparation.»

Avec une fiche de six victoires et aucune défaite, le Rouge et Or pourrait échapper ses deux dernières parties contre McGill et Sherbrooke, et il terminerait néanmoins au premier rang. Les Carabins présentent un dossier de quatre gains et deux revers, mais le premier bris d’égalité est la fiche entre les deux équipes. L’Université Laval a remporté le premier match au pointage de 12-7 et balaie ainsi les deux parties en saison régulière entre les grands rivaux pour la première fois depuis 2013.

Comment Constantin va gérer ses effectifs en prévision des deux dernières parties du calendrier régulier?

«Nous sommes sur une bonne lancée en défensive pour les points contre et on veut poursuivre dans la même veine. On veut continuer de roder l’offensive. On veut faire jouer tout le monde comme nous avons fait lors du match contre McGill et permettre aux plus jeunes d’acquérir de l’expérience. Nous avons l’opportunité de miser sur des forces fraîches en séries.»

Repos

L’entraînement de mardi a pris fin 15 minutes plus tôt qu’à l’habitude afin de donner un répit aux joueurs de ligne.

Les demis défensifs Nicolas Viens, Souleymane Karamoko et Murura Amani Malinda ont obtenu congé. Les deux derniers pourraient avoir subi une commotion cérébrale.

Absent la semaine dernière, l’ailier espacé Hugo Dupuis ne sera pas de retour cette année pour des raisons de santé.

«On mise sur deux retourneurs exceptionnels»

Lancé dans la mêlée en relève de Vincent Breton-Robert à Concordia, le retourneur Antoine Dansereau-Leclerc a obtenu son premier départ en carrière face aux Carabins de l’Université de Montréal.

«Nous avons le luxe de miser sur deux retourneurs exceptionnels», a souligné le coordonnateur des unités spéciales Mathieu Bertrand.

«Jonathan Breton-Robert et Zack Fitzgrald seraient aussi capables de faire le travail. J’aime la confiance d’Antoine quand il attrape le ballon. Il gagne du terrain rapidement et il ne danse pas après l’attrapé. C’est ce que nous avons besoin dans les parties serrées. Il a confiance en ses moyens. Nous avons deux règles. Aller vers l’avant et attraper le ballon au vol», a-t-il ajouté.

Dansereau-Leclerc a-t-il mérité le poste de partant? «Les deux peuvent jouer, a mentionné l’ancien centre arrière des Eskimos d’Edmonton. J’adore Vincent. On les évalue au jour le jour.»

Auteur du seul touché du Rouge et Or lors du match d’ouverture de la saison à Sherbrooke, Breton-Robert a été sonné à Concordia le 29 septembre lorsque frappé par le secondeur Samuel Brodrique en tentant de capter une passe.

Il a été en mesure de revenir au jeu et de terminer le match, mais il a été utilisé uniquement comme porteur de ballon. Face aux Carabins, le produit des Faucons de Lévis-Lauzon a vu de l’action uniquement comme demi offensif.

L’arbitrage

Déçu du nombre de punitions écopées sur les unités spéciales après le match contre les Carabins, dimanche, Glen Constantin se questionnait après avoir visionné le film du match.

«Est-ce que toutes les équipes jouent avec les mêmes règles, s’interroge l’entraîneur-chef du Rouge et Or. Des équipes ont le droit de faire certaines choses, et nous, on n’a pas le droit. On fait les mêmes choses et nous sommes punis. Je n’irai pas plus loin.»

Joueurs de la semaine

Auteur de quatre sacs dans la victoire du Rouge et Or, Mathieu Betts a été choisi joueur défensif par excellence de la dernière semaine. L’ailier défensif est le nouveau détenteur du record du RSEQ pour le plus grand nombre de sacs en carrière avec 35,5, dont neuf cette année.

La marque précédente était de 31,5 détenue par Jim Aru (1994-1998), des Gaels de Queen’s.

Le porteur de ballon Gabriel Polan, du Vert & Or de l’Université de Sherbrooke, et le botteur Louis-Philippe Simoneau, des Carabins, ont été honorés respectivement en offensive et sur les unités spéciales.