/sports/hockey
Navigation

L’Océanic coulé par une punition en fin de match

Les Saguenéens se sauvent avec une victoire de 5-4

Coup d'oeil sur cet article

RIMOUSKI | Certains partisans de l’Océanic soupçonnent que leurs protégés souffrent d’une allergie à l’air ambiant de Rimouski. Invaincue sur la route, la troupe de Serge Beausoleil n’arrive pas à jouer pour ,500 dans son propre amphithéâtre depuis le début de la saison.

Les Bas-Laurentiens ont subi hier soir un troisième revers en cinq parties au Colisée Financière Sun Life, cette fois par la marque de 5-4 face aux Saguenéens de Chicoutimi.

Pendant qu’Anthony D’Amour patientait au banc des pénalités avec un peu plus d’une minute à jouer en troisième période, Jesse Suton réussit à récupérer une rondelle libre près du gardien Colten Ellis et à inscrire son deuxième de la rencontre.

Ce but concrétisait une excellente performance des jeunes loups de Yannick Jean, opportunistes malgré la pression maintenue sur leurs épaules. L’Océanic a bien tenté de pousser le match en prolongation, mais Zachary Bouthillier a sorti la jambière au dernier instant pour frustrer Olivier Garneau qui se trouvait seul dans l’enclave.

«On a joué du hockey de rattrapage en raison d’erreurs mentales. On a eu des performances moyennes de plusieurs de nos gars. Colten a été laissé à lui-même. Je suis déçu que nous ayons créé l’égalité mais qu’on échappe un point sur une pénalité. J’ai aimé l’effort, mais on peut mieux faire mieux», estime le directeur-gérant et entraîneur-chef de l’Océanic, Serge Beausolei.

Un lent départ de l’Océanic

Profitant du jeu morose des locaux, les Sags ont rapidement pris les devants 2-0 sur l’échappée de Justin Ducharme et le retour de lancer de Vladislav Kotkov.

Or, l’Océanic s’est servi de son arme de prédilection, l’avantage numérique, pour revenir de l’arrière en deuxième période. Cédric Paré et Mathieu Bizier ont marqué lors d’une pénalité majeure décernée à Jérémy Diotte pour avoir donné de la bande contre Jacob Bernard.

Les deux clubs se sont échangés des buts jusqu’au tout dernier moment. L’autre filet des Saguenéens appartient à Gabriel Villeneuve, tandis que Carson MacKinnon a réussi un doublé en troisième période pour Rimouski.

Le compteur s’arrête à 45 pour Lafrenière

Incapable de marquer à la veille de son anniversaire, Alexis Lafrenière arrête ainsi son compteur à 45 buts inscrits avant de célébrer son 17e anniversaire.

L’attaquant de l’Océanic tentait dans les dernières semaines de devenir le troisième joueur de l’histoire à atteindre le plateau de 50. Seulement deux joueurs ont réussi pareil exploit dans la LHJMQ, soit Sidney Crosby (54) et Pierre Turgeon (52).