/news/education
Navigation

L’UL veut aider des élèves à développer leur fibre entrepreneuriale

Coup d'oeil sur cet article

L’Université Laval met sur pied une initiative qui permettra de mieux accompagner des écoles qui veulent développer la fibre entrepreneuriale chez leurs élèves.

Dans le réseau scolaire, les projets d’entrepreneuriat se sont multipliés au cours des dernières années et les besoins d’accompagnement sont grands, explique Mariepier Tremblay, directrice d’une nouvelle chaire de leadership en enseignement de l’Université Laval, qui vise à développer « l’esprit d’entreprendre ».

Cette initiative permettra de mieux outiller les écoles afin de les encourager à adopter de meilleures pratiques visant à susciter l’innovation, l’initiative, l’autonomie et le sens du leadership chez les élèves. « On veut mettre l’entrepreneuriat au service de l’éducation », affirme Mme Tremblay.

« Façon d’apprendre »

L’entrepreneuriat est beaucoup plus qu’un processus menant à la création de nouvelles entreprises, il s’agit plutôt d’une « façon d’apprendre », ajoute Mme Tremblay.

Dans le cadre d’un programme d’entrepreneuriat-études à l’école secondaire de la Seigneurie, des élèves ont notamment réalisé une campagne de sensibilisation sur l’eau, en mettant l’accent sur le fléau que représentent les bouteilles de plastique.

Un autre groupe a créé et organisé un festival médiéval, une première dans cette école secondaire de Beauport.

Cette nouvelle chaire est financée par un don de 500 000 $ de la Fondation Molson. Son président, Andrew Molson, qui est diplômé en droit de l’Université Laval, se réjouit d’encourager la curiosité et l’initiative chez des élèves qui seront les citoyens de demain.