/sports/hockey
Navigation

Matchs sur la route: deux gros défis pour le Drakkar

Série Canada-Russie
Photo d'archives Martin Bernard

Coup d'oeil sur cet article

Victorieux dans sept de ses huit premières parties du calendrier, le navire nord-côtier (fiche de 7-0-0-1) vogue à vive allure et fera face à un premier véritable test sur la route au cours des prochains jours.

Après les Voltigeurs, le Drakkar se déplacera vers Québec, vendredi soir, afin de se mesurer aux Remparts. L’équipage complétera cette séquence de trois matchs en quatre jours, dimanche prochain, face à l’Océanic de Rimouski.

« C’est vrai que ça va être un bon test baromètre face à des équipes qui vont bien. Drummondville figure parmi les clubs semés favoris cette saison et l’occasion sera belle de mesurer nos forces », a commenté le pilote Martin Bernard.

Terre à terre, l’entraîneur-chef rappelle que l’objectif est toujours de prendre les matchs un à la fois. « Il ne faut pas trop s’emballer avec nos récents succès. Les joueurs doivent y aller avec le plan établi et respecter la structure. »

Meilleur départ depuis 2011-12

Misant sur l’implication de tous ses Vikings, le Drakkar connaît son meilleur départ depuis la saison 2011-2012, alors qu’il avait remporté huit de ses neuf premiers affrontements de la campagne.

Avec trois (Nathan Légaré, Yaroslav Alexeyev, Ivan Chekhovich) des cinq meilleurs pointeurs du circuit (avant les parties de mercredi soir) dans ses rangs, la troupe baie-comoise produit à plein régime avec ses 39 buts marqués contre 22 alloués à l’ennemi en huit départs.

Blessé à un genou lors du dernier match contre les Mooseheads d’Halifax, le vétéran joueur de centre Christopher Benoît a accompagné l’équipe, mais sera sur la touche pour quelques rencontres

Martin Bernard n’écarte pas l’hypothèse de revenir avec un alignement comportant 11 attaquants et sept défenseurs comme il l’a fait à quelques reprises depuis le début de la saison.