/entertainment/opinion/columnists
Navigation

Une deuxième chance pour Éric Salvail?

Une deuxième chance pour Éric Salvail?
Photo compte twitter d’Alexandre Dignard

Coup d'oeil sur cet article

Depuis qu’un homme a posté sur Twitter un selfie de lui avec Éric Salvail, dans un bar de Québec, les rumeurs vont bon train.

Éric Salvail prépare-t-il son retour ? Est-il en train de tester la température de l’eau avant de plonger à nouveau dans la piscine bleu ciel du merveilleux monde du showbiz ?

Et vous, si vous croisiez Salvail à l’épicerie, vous prendriez-vous en photo avec lui ? Vous diriez-vous qu’après tout, il n’a jusqu’ici été accusé de rien au criminel ? Ou est-ce que les allégations le visant sont trop graves pour que vous passiez l’éponge ?

Et s’il revenait dans les médias, l’écouteriez-vous ?

EN MODE REPENTI

À Tout le monde en parle, récemment, Paul Arcand a laissé entendre que la porte était ouverte pour Éric Salvail, visé par des allégations d’inconduite sexuelle, s’il voulait se confier devant les caméras.

Il n’y a pas un journaliste au Québec qui dirait non à une entrevue avec Salvail. Mais j’avoue que cette histoire soulève beaucoup de questions. En voici quelques-unes...

Qu’est-ce que ça prendrait comme attitude­­ de la part de Salvail pour que les Québécois lui accordent leur pardon ?

Au Québec, on adore les repentants, les contrits, les autoflagellants, qui sortent les Kleenex, font trois chapelets, lâchent un « mea culpa » et promettent qu’ils ont changé et qu’on ne les y reprendra plus.

Joël Legendre (qui a commis des gestes qui n’ont rien à voir, on s’entend, avec ce qui est reproché à Salvail) a très bien joué ses cartes en mettant en scène sa rédemption sur le plateau de Pénélope McQuade et Jean-Luc Mongrain.

Si, dans sa première entrevue, Éric Salvail affirmait qu’il est allé en thérapie, qu’il a confronté ses démons, qu’il n’est plus le même homme, et qu’il s’excuse profondément auprès de ses présumées victimes, serait-ce suffisant pour avoir votre pardon ?

Si Salvail pleure, allez-vous être ému ou choqué ?

Autre question : comment se sentiraient ceux et celles qui ont eu le courage de le dénoncer en voyant qu’on déroule ainsi le tapis rouge devant lui, juste parce qu’il a été une vedette omniprésente ?

Est-ce qu’on se bousculerait pour faire une entrevue avec un chauffeur d’autobus ou un chômeur visé par des allégations d’inconduite sexuelle ?

LES BEAUX MALAISES

Permettez-moi d’étendre la discussion...

Si Jian Ghomeshi anime une émission de radio demain matin, allez-vous l’écouter ? Après tout, la question de savoir s’il a ou non « payé sa dette à la société » ne se pose même pas : il n’a même pas été trouvé coupable de quoi que ce soit.

Mais est-ce que les témoignages entendus au procès sont suffisants pour vous ôter à tout jamais l’envie de « fréquenter » cet homme, même virtuellement ?

Guy Cloutier a « payé sa dette à la société » en faisant de la prison pour ses agressions sur Nathalie Simard et une autre victime.

Seriez-vous à l’aise de travailler pour une compagnie où vous devriez côtoyer Guy Cloutier au quotidien ? Lui sourire, lui serrer la main ?

En terminant, une question tout à fait hypothétique...

Admettons que le DPCP ne dépose aucune accusation contre Gilbert Rozon.

S’il n’est accusé de rien (au criminel), seriez-vous prêt à lui donner une deuxième chance ?