/sports/football/rougeetor
Navigation

Une patience mise à rude épreuve par les blessures

Louis-Philippe St-Amant pourrait revenir au jeu cette fin de semaine

rouge or football
Photo Simon Clark Philippe St-Amant a pu s’entraîner « à plein régime » cette semaine, avec ses coéquipiers du Rouge et Or.

Coup d'oeil sur cet article

La patience de Louis-Philippe St-Amant a été mise à rude épreuve au cours des dernières années, mais le demi défensif du Rouge et Or de l’Université Laval assure que son moral est intact.

Trois blessures importantes l’ont gardé la plupart du temps sur les lignes de côté, mais il pourrait revenir au jeu, samedi à McGill, ou au plus tard le 21 octobre lors de la visite du Vert & Or de l’Université de Sherbrooke.

« Je n’ai pas été chanceux au cours de ma carrière, mais je remonte la pente et je garde le moral, a résumé St-Amant. Je suis rendu habitué à la physiothérapie. Tu peux penser que tu n’es pas chanceux ou que ton corps se fait vieux, mais tu n’as pas le choix de garder le moral si tu veux revenir au jeu. Je suis entre bonnes mains avec l’équipe médicale. »

Victime d’une déchirure à un pectoral à Montréal dès le premier match de 2016, le produit du Campus Notre-Dame-de-Foy a dû faire une croix sur sa saison. 

Opéré pendant la saison morte après avoir subi une blessure à une épaule à la Coupe Vanier 2017, saison au cours de laquelle il a raté trois parties, St-Amant a raté le match d’ouverture à Sherbrooke cette année en raison d’une blessure à un ischiojambier.

À son retour au jeu face aux Stingers de Concordia la semaine suivante, St-Amant s’est blessé à l’autre pectoral. « C’est vraiment moins sérieux qu’en 2016 où il y avait un trou dans mon pec, a-t-il raconté. On parle d’une microdéchirure cette fois-ci. Ça va faire six semaines, samedi. »

Retour apprécié

« Ça a fait du bien de revenir sur le terrain la semaine dernière, de poursuivre l’étudiant en droit. Je suis à plein régime cette semaine pour la première fois. Mes pieds bougent bien et je n’ai pas pris du retard. Il reste à déterminer avec l’équipe médicale si je peux prendre un contact à cent pour cent. Si je ne suis pas prêt pour McGill, je vais l’être pour le match contre Sherbrooke. »

St-Amant a disputé six parties à sa saison recrue en 2015, mais il a raté les deux dernières ainsi que les séries éliminatoires en raison d’une blessure.

Joueurs de la semaine

Auteur de quatre sacs dans le match contre Montréal, Mathieu Betts a été choisi en tant que joueur défensif par excellence de la dernière semaine au Canada. L’ailier défensif succède à son coéquipier Émile Chênevert.

En offensive, l’honneur a été décerné au porteur de ballon montréalais Cedric Joseph, des Mustangs de Western. Il a amassé 355 verges et trois touchés en une demie dans la victoire à sens unique de 66-14 face aux Lancers de Windsor.