/news/green
Navigation

La saga du «Kathryn Spirit» prend fin à Beauharnois

La saga du «Kathryn Spirit» prend fin à Beauharnois
PHOTO AXEL MARCHAND-LAMOTHE

Coup d'oeil sur cet article

BEAUHARNOIS – Les travaux de démantèlement du «Kathryn Spirit», ce navire abandonné depuis 2011 sur les rives du lac Saint-Louis, à Beauharnois, sont terminés.

Le ministre fédéral des Transports, Marc Garneau, qui sera de passage vendredi matin en Montérégie, annoncera que l’épave a finalement été entièrement découpée, un engagement qu’avait pris le premier ministre canadien Justin Trudeau.

Les travaux de découpage du «Kathryn Spirit» s’étaient mis en branle ces derniers mois au coût de 11 millions $. Une coentreprise créée sur mesure par les compagnies Englobe, de Québec, et Excavation René St-Pierre, de Sherbrooke, avait décroché le contrat. Cette dernière entreprise est celle qui, étonnamment, avait placé le vieux navire à Beauharnois en 2011. À l'époque, la Ville avait fait bloquer les travaux de démantèlement, disant craindre la pollution du lac Saint-Louis, puis le navire avait été vendu à une compagnie mexicaine qui avait fait faillite par la suite.

Menace pour l’environnement

Le démantèlement du «Kathryn Spirit» était urgent parce que l’épave en décrépitude menaçait le milieu marin, malgré un bassin de roches et un muret d’acier qui avaient été construits en 2016 pour circonscrire toute menace pour l’environnement.

Des opérations de décontamination avaient eu lieu au cours de l’hiver dernier sur le navire puisqu’il renfermait de nombreux contaminants, comme de l’amiante, du plomb et du mercure.