/news/currentevents
Navigation

Alcool au volant: Martin Pouliot veut un procès devant jury

Il a renoncé, vendredi, à son enquête préliminaire

Martin Pouliot
Photo d'archives, Stevens LeBlanc Martin Pouliot

Coup d'oeil sur cet article

L’ancien animateur et chroniqueur Martin Pouliot, accusé de conduite avec les facultés affaiblies et de conduite dangereuse ayant causé des lésions corporelles à une trentenaire de Québec, renonce à son enquête préliminaire et subira un procès devant juge et jury.

Alors que l’enquête préliminaire de Pouliot devait s’amorcer, vendredi, au palais de justice de Québec, son avocat, Me Christian Bélanger, a fait savoir au juge que son client renonçait à cette étape et qu’il souhaitait subir un procès devant juge et jury.

L’accusé de 47 ans, qui est en liberté pendant les procédures judiciaires sous plusieurs conditions, n’était pas présent pour cette brève comparution.

Son dossier reviendra devant le tribunal le 10 décembre prochain. C’est à ce moment que la date de son procès pourrait être fixée.

Pouliot fait face à trois chefs d’accusation, soit de conduite avec les facultés affaiblies, de conduite avec plus de 80 mg d’alcool par 100 ml de sang et de conduite dangereuse ayant causé des lésions à une femme de 37 ans.

Accident en pleine nuit

Les événements pour lesquels il est accusé se sont produits à la fin septembre 2017.

Selon les informations transmises à l’époque, l’ancien animateur de radio aurait brûlé un feu rouge à l’intersection des boulevards Johnny-Parent et Saint-Jacques à Neufchâtel au petit matin et percuté la voiture de la femme.

Cette dernière, une mère de famille et conductrice d’autobus du Réseau de transport de la Capitale (RTC), avait subi de graves blessures.

Lors de l’un de ses derniers passages à la cour, l’avocat de Pouliot avait fait savoir que son client entendait présenter une défense « d’ordre médical » et que cette dernière serait faite « en temps opportun ».