/news/society
Navigation

Le troisième brunch du maire récolte 75 000 $

La somme aidera Le Pignon Bleu à nourrir des écoliers

Le maire de Québec Regis Labeaume (au centre), le PDG du Groupe Restos Plaisirs Pierre Moreau et la directrice générale Roseline Roussel lors de la remise du chèque.
Photo Didier Debusschère Le maire de Québec Regis Labeaume (au centre), le PDG du Groupe Restos Plaisirs Pierre Moreau et la directrice générale Roseline Roussel lors de la remise du chèque.

Coup d'oeil sur cet article

La troisième édition du brunch du maire de Québec, Régis Labeaume, a permis de remettre, samedi, la somme de 75 000 $ à l’organisme Le Pignon Bleu.

Quelque 150 convives ont partagé un repas au CIEL ! Bistro-Bar, en compagnie de M. Labeaume et d’enfants aidés par l’organisme du quartier Saint-Sauveur.

La somme amassée est le résultat de la vente des billets pour le brunch et d’autres initiatives des Restos Plaisirs depuis un an.

Des milliers de collations

« Ça fait une différence immense pour nous. On livre 5500 collations par jour, donc c’est beaucoup de stock, et on livre dans 15 écoles primaires de la région de Québec, 21 camps de jour, l’été. Donc, on l’a dit, le besoin est très présent », a exprimé la directrice générale du Pignon Bleu, Roseline Roussel.

L’organisme, qui compte Régis Labeaume parmi ses cofondateurs, a pour mission de contribuer à la sécurité alimentaire des enfants et de soutenir le développement des enfants et des familles dans le besoin.

Vaincre la pauvreté

L’argent récolté permettra entre autres au Pignon Bleu d’étendre ses services dans deux nouvelles écoles cette année.

« C’est une cause qui nous tient à cœur [...] pour permettre aux enfants de manger lorsqu’ils vont à l’école et d’avoir des réussites scolaires, parce que l’éducation, c’est la meilleure façon de vaincre le cercle de la pauvreté », a déclaré le PDG de l’entreprise, Pierre Moreau.

Régis Labeaume, qui prend également part chaque année au bal du maire et au BBQ du maire, a souligné que le brunch et ces deux autres activités ont permis de remettre près de 600 000 $ dans la dernière année à divers organismes.

« C’est en train de devenir une multinationale. [...] On inscrit ça à la bourse bientôt ! » a lancé le maire.