/sports/hockey
Navigation

Jeu blanc spectaculaire pour Marc-André Fleury

Vegas Golden Knights v Philadelphia Flyers
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Le gardien québécois Marc-André Fleury a fait de nouvelles acrobaties pour réussir le jeu blanc dans une victoire de 1-0 des Golden Knights de Vegas face aux Flyers, samedi après-midi, à Philadelphie.

Fleury a notamment plongé à sa droite pour stopper un tir de Claude Giroux, avec 40 secondes à écouler en troisième période, pendant que la formation locale avait retiré son gardien au profit d’un sixième patineur. L’athlète originaire de Sorel-Tracy a totalisé 26 arrêts face aux Flyers pour réaliser son 49e jeu blanc en carrière en saison régulière.

«C’est un bon feeling de priver l’autre équipe de s’inscrire au pointage et d’obtenir la victoire», a commenté Fleury au terme de la rencontre, dans une entrevue diffusée sur le site web des Golden Knights.

«C’est un endroit amusant où jouer, il y a toujours beaucoup de bruit et une belle atmosphère», a-t-il ajouté à propos de Philadelphie, se remémorant sans doute certains duels disputés à l’époque où il portait les couleurs des Penguins de Pittsburgh.

But tardif de Cody Eakin

C’est par ailleurs l’attaquant rouquin Cody Eakin qui a tranché en faveur des Golden Knights tard en troisième période alors qu’il restait une minute et 25 secondes au cadran.

«C’était un match serré, a noté Eakin, après le match. Les deux équipes ont eu des chances de marquer, mais les gardiens ont bien joué. Marc-André a été très bon en stoppant deux échappées en deuxième période et il a continué en troisième. C’était un solide match de sa part.»

Le gardien des Flyers Brian Elliott a également bien fait dans la défaite, bloquant 20 des 21 rondelles dirigées vers lui.

En vertu de son 49e jeu blanc, Fleury a rejoint Jonathan Quick au quatrième rang parmi les gardiens actifs avec le plus grand nombre de blanchissages. Seuls Roberto Luongo (76), Henrik Lundqvist (63) et Pekka Rinne (52) se retrouvent devant lui.