/sports/soccer/impact
Navigation

Le D.C. United fait mal à l’Impact

Coup d'oeil sur cet article

En défaisant le FC Dallas par la marque de 1-0, samedi à Washington, le D.C. United a donné un dur coup à l’Impact de Montréal.

La formation de la capitale américaine a ainsi dépassé l’Impact au classement dans l’Est, prenant possession du sixième et dernier rang donnant accès aux séries avec 44 points, un de plus que le onze montréalais.

Autres mauvaises nouvelles, le D.C. United a un match de plus à jouer que la troupe de Rémi Garde d’ici la fin du calendrier régulier et il n’a pas connu la défaite à ses sept dernières sorties, affichant un dossier de 5-0-2 pendant cette période.

Il recevra la visite du Toronto FC mercredi avant d’accueillir le New York City FC dimanche. Il complétera la saison régulière avec un passage au domicile du Fire de Chicago, le dimanche 28 octobre.

L’Impact, pour sa part, a encore une partie à la maison et une partie à l’extérieur à disputer. En congé depuis sa victoire de 3-0 contre le Crew de Columbus samedi dernier, il se frottera à ses grands rivaux torontois au stade Saputo dimanche prochain, avant de terminer la campagne contre le Revolution de la Nouvelle-Angleterre, le 28 octobre, au Gillette Stadium.

Dernière minute

C’est un but inscrit dans les derniers instants de la rencontre qui a permis au D.C. United de l’emporter samedi soir.

À la 86e minute, Russell Canouse a récupéré son propre retour après avoir frappé la barre transversale pour faire mouche de la tête. L’action a commencé avec un long coup franc de Wayne Rooney. Il s’agissait d’un premier but pour Canouse dans la Major League Soccer.

Rooney a obtenu quelques belles occasions pendant la rencontre. Il a raté le filet de justesse en début de rencontre. En deuxième demie, un de ses coups francs a forcé le gardien adverse, Jesse Gonzalez, à réaliser un bel arrêt.