/finance
Navigation

L’électricité la moins chère

Le Québec est le champion nord-américain en matière de prix du kilowattheure

Avec un prix moyen de 7,13 cents du kilowattheure d’électricité, un client résidentiel d’Hydro-Québec paie moins cher que n’importe quel autre Nord-Américain. Sur la photo, le barrage Daniel-Johnson dans la MRC de Manicouagan, sur la Côte-Nord.
photo d’archives Avec un prix moyen de 7,13 cents du kilowattheure d’électricité, un client résidentiel d’Hydro-Québec paie moins cher que n’importe quel autre Nord-Américain. Sur la photo, le barrage Daniel-Johnson dans la MRC de Manicouagan, sur la Côte-Nord.

Coup d'oeil sur cet article

Les Québécois sont ceux qui paient le moins cher leur électricité en Amérique du Nord.

À Montréal, un client résidentiel paie en moyenne 7,13 cents du kilowattheure (kWh) d’électricité lors d’une consommation mensuelle de 1000 kWh, soit presque deux fois moins qu’en Ontario, indique une étude comparative d’Hydro-Québec.

Pour une consommation mensuelle de 3000 kWh, le coût moyen du kilowattheure grimpe toutefois à 8,37 cents, précise l’étude de la société d’État.

Au pays, le Québec se classe premier devant le Manitoba, la Colombie-Britannique, Terre-Neuve, le Nouveau-Brunswick, l’Ontario, la Saskatchewan et l’Alberta pour ses bas tarifs d’électricité. À Winnipeg, par exemple, aux clients résidentiels de Manitoba Hydro, on facture en moyenne 9 cents par kilowattheure consommé.

À Toronto, les clients résidentiels paient en moyenne 13,2 cents du kilowattheure pour une consommation moyenne de 1000 kWh.

« Le prix payé au Québec par les clients résidentiels se veut le moins élevé au Canada et aux États-Unis », a indiqué hier un porte-parole d’Hydro-Québec, Cendrix Bouchard.

Il faut dire que le prix moyen du kilowattheure payé au Québec est difficilement comparable à ceux observés dans les grandes villes américaines.

À New York, le prix moyen du kilowattheure revient à 30,5 cents CAN comparativement à 31,5 cents CAN à Boston et à 27,9 cents CAN à San Francisco.

Écart favorable au Québec

Depuis 2014, l’écart entre les prix de l’électricité offerts au Québec et ceux observés dans le reste l’Amérique du Nord s’est creusé à l’avantage des clients québécois.

Hydro-Québec soutient que l’engagement de ne pas hausser les tarifs d’électricité au-delà de l’inflation depuis trois ans a eu ses effets. Au cours des trois dernières années, les clients résidentiels d’Hydro-Québec ont eu droit à des hausses combinées de moins de 2 %.

Pour le 1er avril prochain, Hydro-Québec demande à la Régie de l’énergie de hausser les tarifs d’électricité de ses clients résidentiels et d’affaires de 0,8 %.

Le 1er avril dernier, la hausse tarifaire accordée par la Régie a été de 0,3 % alors qu’Hydro-Québec réclamait 1,1 %.

Tarification à l’heure

Comme prévu, Hydro-Québec offrira dès l’hiver prochain des tarifs d’électricité variables selon les heures de la journée à ses clients qui en feront la demande.

La tarification dynamique d’Hydro-Québec permettra de faire varier le coût de l’électricité selon les heures de consommation en hiver, alors que son réseau est utilisé à plein rendement en périodes de pointe. Les tarifs seront ainsi plus élevés lors des heures dites critiques (matin et soir) et moins chers durant la nuit et le jour.

 

Prix moyen de l’électricité en Amérique du Nord

Villes Prix moyen (kWh)
Montréal   7,13 cents
Winnipeg   9 cents
Vancouver 11,42 cents
Miami 12,51 cents
Moncton 12,97 cents
Toronto 13,24 cents
Houston 13,75 cents
Calgary 15,79 cents
Halifax 16,41 cents
Regina 16,51 cents
Charlottetown, Î.-P.-É. 16,83 cents
Detroit 20,86 cents
San Francisco 27,95 cents
New York 30,46 cents
Boston 31,52 cents

Source : Hydro-Québec, tarifs en vigueur le 1er avril 2018. Consommation mensuelle de 1000 kWh, en monnaie canadienne