/sports/hockey/canadiens
Navigation

Le travail rapporte

Le CH l’emporte 4 à 3 en tirs de barrage face aux Penguins

Coup d'oeil sur cet article

Il n’y a pas une recette magique pour vaincre les Penguins de Pittsburgh. Mais le travail restera toujours un ingrédient important. Le CH a compris ce principe.

Pour une deuxième fois en une semaine, le Tricolore a triomphé de la bande à Sidney Crosby. Après un gain convaincant de 5 à 1 samedi dernier à Pittsburgh, le Tricolore l’a emporté 4 à 3 en tirs de barrage, hier, au Centre Bell.

Paul Byron et Jonathan Drouin ont tour à tour déjoué Casey DeSmith en fusillade. À l’autre bout de la patinoire, Antti Niemi n’a pas bronché contre deux des meilleurs joueurs au monde en Evgeni Malkin et Crosby.

« C’est une grosse victoire d’équipe, nous avons montré beaucoup de caractère contre une très bonne équipe, a noté Tomas Tatar, le héros offensif de ce match. Nous perdions 2 à 0 après une période et nous avons eu un but refusé en troisième période [Victor Mete]. Nous avons toujours gardé notre calme. »

« Nous avons cru en nos moyens et nous venons de prouver que nous avons du caractère, a renchéri Phillip Danault. Si nous respectons notre système et que nous jouons avec cœur, nous gagnerons souvent. »

Une promesse respectée

Danault avait promis de se racheter après un match pénible contre Anze Kopitar et les Kings de Los Angeles. Il a tenu sa promesse. Après un désastreux un en 13 (8 %) au cercle des mises en jeu face aux Kings, Danault a retrouvé sa touche contre la bande à Sidney Crosby et Evgeni Malkin avec un très respectable 60 % (15 en 25).

Au-delà de cette statistique, Danault a joué un fort match aux côtés de Tomas Tatar et de Brendan Gallagher. Le premier trio a sonné le réveil du CH dès le début du deuxième tiers en marquant à la 11e seconde.

À son quatrième match dans l’uniforme bleu, blanc et rouge, Tatar a connu une soirée de deux buts et une passe, alors que Gallagher a obtenu un but et une passe. Danault, quant à lui, a récolté une aide. Même s’ils ont fait plusieurs présences contre le trio à Crosby, les membres du premier trio du Tricolore ont trouvé une façon de passer beaucoup de temps en territoire ennemi. Ils ont dicté le chemin à suivre grâce à un travail constant.

Tatar et Gallagher ont chacun décoché six tirs en direction de Casey DeSmith.

« Je suis surtout heureux de la victoire, mais je ressens maintenant moins de pression sur mes épaules puisque j’ai enfin marqué, a affirmé Tatar. C’était une soirée où tout semblait fonctionner pour notre trio. »

Drouin plus d’aplomb

Un petit changement peut parfois faire une grosse différence. Utilisé à l’aile gauche en compagnie de Max Domi et d’Artturi Lehkonen, Jonathan Drouin a enfin montré son bon visage. Le numéro 92 a pris son envol à partir de la deuxième période, comme le reste de l’équipe, en orchestrant une tonne d’occasions de marquer.

À la toute fin de la prolongation, le Québécois a servi une passe magique à Domi, mais ce dernier n’a pu rediriger la rondelle dans un filet pratiquement désert.

Drouin a écrit son nom sur la feuille de pointage pour une première fois cette saison en participant au deuxième but du match de Tatar. Mais il aurait pu finir la rencontre avec beaucoup plus qu’une petite passe.

Un en six

S’il y a plusieurs aspects positifs chez le CH, on ne peut en dire autant du jeu en supériorité numérique. Malgré six occasions, le Tricolore a touché la cible une seule fois. Claude Julien et Dominique Ducharme auront besoin de créer de nouveaux schémas tactiques.

À son premier départ de la saison, Niemi a bloqué 25 des 28 tirs des Penguins. Dominik Simon, Kristopher Letang et Phil Kessel l’ont déjoué. Le Finlandais a remplacé Carey Price, qui a déclaré forfait en raison d’un virus.

+
Tomas Tatar
Le Slovaque a mené le bal à l’attaque avec deux buts et une passe. Il y a une belle complicité entre lui, Danault et Gallagher.
-
L’avantage numérique
Le CH a marqué un but en supériorité numérique, mais en six occasions. En deuxième période, ils ont bousillé un cinq contre trois de 1 min 49 s.
F
4
3
Première période
1-PIT: Dominik Simon (1) (Sprong, Letang) 3:13 2-PIT: Kris Letang (3) (Kessel, Malkin) 15:16
Punitions: Aucune.
Deuxième période
3-MON: Tomas Tatar (1) (sans aide) 0:11 4-MON: Brendan Gallagher (2) (Petry, Tatar) 7:38 5-MON: Tomas Tatar (2) (Drouin, Petry) AN-8:51 6-PIT: Phil Kessel (4) (Crosby, Malkin) AN-11:14
Punitions: Dumoulin (Pit) 1:10; Malkin (Pit) 8:29; Benn (Mon) 10:19; Simon (Pit) 17:28; Hagelin (Pit) 17:40; pénalité de banc (Mon) (purgé par Drouin) 20:00.
Troisième période
Aucun but.
Punitions: Malkin (Pit) 11:01.
Prolongation
Aucun but.
Punitions: Pénalité de banc (Pit) (purgé par Guentzel) 0:47.
Fusillade
Montréal gagne 2-0. MON: Byron marque, Drouin marque. PIT: Malkin rate, Crosby rate.
Tirs au but
PITTSBURGH 7 - 4 - 14 - 3 - 28 MONTRÉAL 8 - 19 - 11 - 2 - 40
Gardiens:
PIT: Casey DeSmith (P, 1-0-1). MON: Antti Niemi (G, 1-0-0).
Avantages numériques:
PIT: 1 en 2, MON: 1 en 6.
Arbitres:
Brad Meier, Trevor Hanson.
Juges de lignes:
James Tobias, Scott Cherrey.
ASSISTANCE:
21 302.
Tomas Tatar
Kristopher Letang
★★
Brendan Gallagher
★★★