/misc
Navigation

Un organisme essentiel

1013-campeau
Photo courtoisie Comme de nombreux autres chasseurs, sans l’aide d’un conducteur de chien de sang, je n’aurais jamais retrouvé l’animal ciblé.

Coup d'oeil sur cet article

Lorsqu’on cible un grand gibier, on s’applique pour que le tir entraîne la mort le plus rapidement possible.

Il arrive toutefois des situations où la bête peut parcourir une bonne distance avant de s’effondrer. Il peut être alors franchement difficile de retrouver sa dépouille.

Aide inestimable

Tout le monde est persuadé que lorsque le trophée tant convoité sera à leur portée, il suffira de faire feu pour le foudroyer. C’est malheureusement tout le contraire qui s’est produit l’an passé lorsque ma balle a dévié sur un arbre qui cachait partiellement la zone vitale du gros chevreuil que je visais.

J’ai heureusement pu faire appel à un conducteur de chien de sang expérimenté, Pierre Marleau, et à sa chienne Ita, une rouge de Hanovre. Ces experts ont retrouvé mon gros cervidé 20 minutes plus tard à mon grand soulagement. Sans eux, je n’aurais jamais pu le localiser.

Regroupement

Depuis une décennie, les nemrods peuvent compter sur l’aide d’une centaine de conducteurs actifs, répartis aux quatre coins de la Belle Province. Ces derniers font partie de l’Association des conducteurs de chien de sang du Québec, mieux connu sous l’acronyme ACCSQ.

Au fil des 10 dernières années, grâce au flair de leur chien capable de pister l’odeur de blessure sous forme d’adrénaline, leurs maîtres ont pu effectuer plus de 6500 recherches et localiser 3200 gibiers.

Ces bénévoles, qui facturent un montant minimal (une centaine de dollars) et qui couvrent à peine leurs dépenses, peuvent vraiment faire toute la différence.

Trucs et astuces

L’ACCSQ a publié une liste de 10 conseils que les amateurs doivent connaître avant de partir à la chasse et se rappeler si un animal blessé prend la fuite.

  1. Avant de partir à la chasse, visitez www.accsq.com et prenez en note le nom et le téléphone des conducteurs les plus près de votre site de chasse et gardez-les à portée de main ;

  2. Observez attentivement et prenez note de la réaction du gibier au moment du tir ;

  3. Mettez un ruban exactement à l’endroit où se trouvait l’animal quand celui-ci a été atteint ;

  4. Attachez des rubans le long de la ligne de fuite du gibier ;

  5. Installez un ruban au dernier emplacement où vous avez vu la bête disparaître de votre champ de vision ;

  6. À l’arc ou à l’arbalète, tentez de retrouver la flèche et analysez-la pour déterminer si elle dégage une odeur de crottin ou de foie. Si c’est le cas, appelez tout de suite un conducteur pour en discuter. Il pourra vous conseiller sur la marche à suivre. Le délai d’attente pour un tir de panse ou de foie avant de débuter la recherche est généralement beaucoup plus long. Ne lavez surtout pas votre flèche et évitez de trop la manipuler ;

  7. Tentez de trouver du poil ou du sang à l’endroit où se situait le gibier au moment du tir et s’il y a de la pluie, essayez de protéger ces indices ;

  8. Après avoir attendu le temps recommandé avant d’aller à la recherche de votre trophée, suivez la ligne de fuite du gibier. Il est impératif de nouer des rubans aux endroits où vous localisez du sang, qu’il y en ait beaucoup ou très peu, à partir du début et jusqu’à la dernière goutte que vous trouverez ;

  9. Si vous relevez le gibier ou si vous retrouvez une couche ou un emplacement où il y a des indices montrant qu’il s’est immobilisé pendant un certain temps, arrêtez immédiatement vos recherches. Mettez deux rubans à cet endroit précis et appelez un conducteur pour discuter de la meilleure marche à suivre ;

  10. Si vous ne découvrez pas de couche ou de reposée debout et que vous ne trouvez plus de sang, retournez à la dernière goutte trouvée et mettez deux rubans. Cessez vos recherches et appelez l’ACCSQ. Ne piétinez pas partout en quadrillant le territoire et en cherchant à gauche et à droite. Vous diminuerez de beaucoup les chances de retrouver votre gibier, car le piétinement excessif est toujours la première embûche majeure que les conducteurs ont à traverser.

Afin de financer leurs activités, les membres de l’exécutif, chapeauté par la dynamique présidente Chantal Bellemare, organisent une collecte de fonds sous la forme d’un prestigieux tirage. Les personnes qui achèteront un des 2000 billets à 100 $ l’unité auront peut-être la chance de gagner un séjour au chevreuil à Sépaq Anticosti pour deux nemrods d’une valeur de 7780 $, une excursion à l’orignal, à Terre-Neuve, à la pourvoirie de Michel Breton, White Hills Outfitters, valant 7400 $ ou une carabine Fierce à verrou modèle Fury et ses équipements, d’une valeur de 5318 $. Le tirage des trois grands prix aura lieu le 9 mars 2019 lors de l’assemblée générale annuelle de l’ACCSQ.


► Pour informations, composez le 819 806-2697 et pour l’achat des billets, téléphonez au 418 540-1194 ou visitez le site accsq.com.

 

De tout pour tous

L’Association des Collectionneurs d’Armes du Bas-Canada inc. vous invite demain au premier Salon de l’arme et du militaria des Cantons-de-l’Est. Cet événement se déroulera de 9 h 30 à 15 heures, à la Grillade, 106 rue des Érables, à Saint-Adolphe-de-Granby. Plusieurs activités sont prévues, dont des tirs de canons et la fabrication d’armes de précision sur place. Pour obtenir d’autres renseignements, contactez le 450 538-8319 ou visitez le www.lca-canada.com.