/news/currentevents
Navigation

Accusé du meurtre d'Ophélie Martin-Cyr: le ministère nie qu'il ait été battu en prison

rené kègle
Facebook

Coup d'oeil sur cet article

TROIS-RIVIÈRES | Le ministère de la Sécurité publique affirme qu'aucun acte violent a été commis à l'endroit des deux accusés du meurtre de Ophélie Martin-Cyr

Plusieurs sources avaient confirmé lundi que René Kègle avait été transféré à l'infirmerie de la prison de Trois-Rivières après avoir été violenté. La directrice des services professionnels et correctionnels de la Mauricie-Centre-du-Québec, Nancy Corriveau, affirme que toutes les mesures de sécurité ont été prises à l'endroit des détenus et qu'aucun acte de violence n'a été commis depuis qu'ils les ont pris en charge vendredi.

L’homme de 38 ans a été accusé de meurtre prémédité vendredi après-midi.

Arme déchargée

René Kègle est accusé d’avoir assassiné Ophélie Martin-Cyr, 19 ans dans la nuit de mardi à mercredi dernier.

Le corps de l’étudiante de niveau collégial avait été retrouvé mercredi matin dans un champ de Yamachiche, en Mauricie. Kègle est aussi accusé d’avoir déchargé son arme à feu vers une autre femme de 21 ans, qui a réussi à prendre la fuite et à appeler les secours.

Selon nos informations, l’autre accusé dans cette affaire, Francis Martel, est détenu dans une section différente de René Kègle.

Pour un vol

Ophélie Martin-Cyr et son amie de 21 ans auraient été ciblées parce qu’elles détenaient de l’information concernant un vol d’argent. Kègle et Martel auraient voulu les faire parler pour savoir où se trouvait le présumé voleur.

Or, elles n’auraient rien dit. Kègle et Martel se seraient alors fâchés. L’amie d’Ophélie aurait sauté hors de la voiture en marche lorsque Kègle a sorti son arme à feu.

Ophélie Martin-Cyr n’a pas eu cette chance et a été abattue.

Deux autres corps ont aussi été retrouvés dans une voiture carbonisée à une trentaine de kilomètres de là. Ils n’ont toujours pas été identifiés.

Les deux événements seraient reliés. Il s’agirait de la voiture de Steve Lamy, un entrepreneur en construction qui manque à l’appel depuis mercredi.

Son père, Michel Lamy, a confirmé hier à TVA Nouvelles que Steve Lamy avait fréquenté la sœur de René Kègle il y a 20 ou 25 ans.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.