/sports/football/rougeetor
Navigation

Rouge et Or: retour attendu de deux vétérans

Laval conclut sa saison dimanche

Gabriel Ouellet a mis les bouchées doubles à l’entraînement, cette semaine. Le demi défensif, blessé depuis le 29 septembre, affrontera le Vert & Or, dimanche.
Photo Simon Clark Gabriel Ouellet a mis les bouchées doubles à l’entraînement, cette semaine. Le demi défensif, blessé depuis le 29 septembre, affrontera le Vert & Or, dimanche.

Coup d'oeil sur cet article

Le Rouge et Or de l’Université Laval pourra compter sur le retour de deux partants en défensive, dimanche, lors de la visite du Vert & Or de l’Université de Sherbrooke.

Le demi défensif Gabriel Ouellet et le plaqueur Clément Lebreux s’entraînent à plein régime depuis le début de la semaine. Les deux vétérans, qui en sont à leur dernière saison, piaffaient d’impatience de revenir au jeu.

« À ce temps-ci de l’année, ce n’est pas le moment le plus plaisant pour te retrouver sur les lignes de côté, a souligné Ouellet, qui s’est blessé à une cheville le 29 septembre à Concordia. Je suis super content de revenir au jeu. »

Ouellet n’aura finalement raté que deux parties. « Il n’y a rien de scientifique dans ce que je dis, mais j’ai l’impression que mon corps a guéri plus rapidement parce que ce n’est pas la première fois que je subissais ce type de blessure », a-t-il raconté.

« La guérison a été plus rapide. Ma cheville est solide et je me sens bien. Parce que nous profiterons d’une semaine de congé après le match contre Sherbrooke, j’aurais pu retarder mon retour, mais je ne me sentais pas à l’aise de rater une partie alors que je suis prêt à revenir au jeu. À ma dernière saison, les parties sont comptées et je veux toutes les jouer. C’est une séquence banale qui a mené à ma blessure puisque je n’étais même pas impliqué dans le jeu. »

Absence de cinq semaines

À l’écart depuis le match à Montréal face aux Carabins, le 8 septembre, en raison d’une mononucléose, Lebreux a reçu le feu vert pour revenir au jeu au début de la semaine.

« Mon corps a bien réagi aux premiers entraînements et les chances sont très bonnes que je sois en uniforme, dimanche. On attendait de voir comment ça allait se passer puisque je suis à l’écart depuis cinq semaines. Je suis très heureux et je me sens bien. J’ai hâte de jouer. »

Les symptômes sont apparus dans les jours qui ont suivi le match au CEPSUM.

« J’étais inquiet un peu au début, mais les prises de sang ont confirmé la première hypothèse, a raconté le produit des Cheetahs de Vanier qui a raté quatre parties. Je me sentais prêt à revenir depuis près de deux semaines, mais les docteurs voulaient s’assurer que tout était correct. J’ai passé des tests pour vérifier mes signes vitaux et vérifier si ma rate était correcte. Si j’étais revenu trop vite, cela aurait pu être dangereux. Je n’ai pas perdu de poids. Tout est beau maintenant. »

 

Betts pense être en mesure de jouer

 

Mathieu Betts croit en ses chances d’affronter le Vert & Or, dimanche.

Blessé au dos pendant la période d’échauffement, l’ailier défensif du Rouge et Or n’a pas été en mesure d’affronter les Redmen de McGill, samedi dernier, au stade Percival Molson.

« Je travaille avec l’équipe médicale tous les jours et j’ai beaucoup progressé, a souligné Betts. Il n’y a rien de comparable à samedi dernier. J’ai un fond de grippe, mais je me sens très bien. »

Betts aimerait affronter le Vert & Or. « Je veux jouer et je pense que c’est réaliste, mais la décision ne sera pas la mienne, a-t-il précisé.

L’équipe médicale et les entraîneurs prendront la décision. Si je veux jouer, je vais devoir pratiquer. Je fais tout pour améliorer ma situation physique et la décision sera prise dans les meilleurs intérêts de l’équipe. »

Betts vit une première dans les rangs universitaires. « C’est la première fois que je suis à l’écart. C’est nouveau. Je suis bien entouré de coéquipiers qui ont vécu la même situation et je me prépare le mieux possible. »

Retour à l’entraînement

Absents lors du dernier match à McGill, les demis défensifs Souleymane Karamodo et Murura Amari Malinda, ainsi que l’ailier défensif Marc-Antoine Bellefroid sont de retour à l’entraînement, tout comme le porteur de ballon Alexis Côté.

Sonné après avoir été frappé par son coéquipier Adam Auclair alors que les deux convergeaient pour le plaqué, le demi défensif Nicolas Viens ne s’est pas entraîné, mais il n’a pas subi une commotion cérébrale, lui qui en avait subi une lors de la visite des Redmen de McGill le 23 septembre.

Ironiquement, Auclair a aussi obtenu congé de vaisselle, mais le Rouge et Or assure que c’était uniquement par mesure préventive et qu’il aurait même pu prendre part à l’entraînement.