/sports/opinion/columnists
Navigation

Trois trésors sur le marché ?

Bryce Harper, Clayton Kershaw et Manny Machado sont tous susceptibles de se retrouver sur le marché des joueurs autonomes.
Photos AFP Bryce Harper, Clayton Kershaw et Manny Machado sont tous susceptibles de se retrouver sur le marché des joueurs autonomes.

Coup d'oeil sur cet article

Une fois la Série mondiale terminée, les agents des joueurs admissibles à l’autonomie vont retrousser leurs manches et tenter de trouver le meilleur contrat pour leurs clients.

Certains seront plus convoités que d’autres et, de ce nombre, on peut facilement identifier Manny Machado, Bryce Harper et... possiblement Clayton Kershaw. L’excellent artilleur des Dodgers possède une clause échappatoire dans le contrat qui pourrait lui permettre de renoncer aux deux dernières années qui lui garantissent quelque 70 M$ pour tenter sa chance ailleurs.

Il ne faut pas oublier que Kershaw a été ennuyé par des malaises au dos au cours des trois dernières campagnes, ce qui pourrait inciter les clubs intéressés à ses services à hésiter avant de lui consentir un contrat à long terme.

Il lui serait probablement plus profitable de négocier une extension de contrat avec les Dodgers.

Comme on le répète souvent : un « tien vaut mieux que deux tu l’auras » !

Situations différentes

Mais dans les cas de Harper et de Machado, c’est bien différent.

Je doute beaucoup que les Nationals de Washington soient intéressés à retenir les services de Harper. Surtout en raison de l’arrivée du jeune Juan Soto qui est bourré de talents. De plus, l’attitude de Harper en a irrité plusieurs chez les Nationals.

Pour ce qui est de Machado, les Dodgers savent bien que Corey Seager va revenir en santé l’an prochain. De plus, Machado n’a jamais caché qu’il préfère jouer au troisième coussin, où ils sont déjà bien servis avec Justin Turner. Donc, Machado va certainement chercher ailleurs.

Reste à savoir quelles seront les équipes qui seront prêtes à ouvrir leurs coffres et pour combien d’années.

Dame Rumeur envoie Harper à Philadelphie puisque les Phillies disposent de beaucoup d’argent pour aller chercher de l’aide sur le marché des joueurs autonomes.

Les Phillies ont bataillé ferme avec les Braves d’Atlanta au cours de la dernière campagne, mais ils étaient à court de munitions dans le dernier droit. Harper pourrait être l’un des éléments qui leur permettraient d’être vus comme des aspirants sérieux au titre de la division Est de la ligue nationale en 2019. L’ajout d’un autre lanceur partant de première qualité pourrait leur permettre de voir l’avenir en rose.

Avec quel uniforme ?

Quant à Machado, il est évident qu’il jouera ailleurs en 2019.

Après avoir mérité deux Gants dorés au troisième coussin, Machado a connu certains problèmes en défensive à l’arrêt-court. Depuis 2015, Manny a été débité de 20 erreurs à ce poste, soit en 194 départs.

Les équipes à la recherche d’un joueur de troisième but de première qualité ne sont pas légion ! Surtout, les équipes qui ont les moyens de s’en offrir un !

Les Yankees ont Miguel Andujar, les Cubs comptent sur Kris Bryant (même si on dit qu’il aurait refusé une extension de contrat de plus de 200 M$), les Rockies alignent Nolan Arenado, les Giants ont Evan Longoria et les Blue Jays ont un jeune Vladimir Guerrero en coulisse.

Possibilités

Par contre, s’il désire jouer à l’arrêt-court, une nouvelle avenue s’offre à lui alors que Didi Gregorius devra s’absenter pendant une bonne partie de la prochaine saison, ayant subi une opération de type Tommy John.

Les Braves d’Atlanta ? Pourquoi pas.

Les champions de la division Est de la Nationale ont été éliminés par les Dodgers et ils se fient au jeune Juan Camargo au troisième coussin.

Camargo n’est pas mauvais, mais ce n’est pas Machado. L’arrivée de Machado chez les Braves pourrait leur donner un nouvel élan.

Les prochaines semaines seront fertiles en développements, car tous les autres joueurs autonomes vont patienter afin de connaître les gros lots que décrocheront Harper et Machado, avant de définir la base de leurs demandes dans leurs négociations.

Wilber Wood en grande forme

L’ancien lanceur des Red Sox de Boston et des White Sox de Chicago avait la réputation d’avoir un bras de caoutchouc, surtout parce que son arme principale était la balle papillon... un tir qui n’endommage pas le bras.

Si bien qu’en 1972, avec les White Sox, l’artilleur gaucher a commencé un total de 49 matchs, en a complété 20 et signé huit jeux blancs.

Depuis 1961, alors que le baseball a adopté un calendrier de 162 parties, aucun lanceur n’a lancé autant de manches au cours d’une même saison, soit 376 2\3 manches, améliorant la marque de 376 manches qui appartenait à Mickey Lolich en 1971.

Brock Holt et son carrousel

Lorsque l’homme à tout faire des Red Sox de Boston, Brock Holt, a claqué un circuit en neuvième manche le 8 octobre dernier, aux dépens du lanceur d’urgence, Austin Romine, le receveur des Yankees, il est devenu le premier frappeur de l’histoire des séries à réussir un carrousel.

Aussi incroyable que cela puisse paraître, jamais un frappeur n’avait réussi l’exploit dans le cadre des séries éliminatoires.

De plus, ce n’était que la deuxième fois qu’un joueur de position était utilisé comme lanceur dans un match de série, soit depuis que les Blue Jays de Toronto avaient utilisé Cliff Pennington en 2015 contre les Royals.

Pauvre Angel Hernandez !

L’arbitre Angel Hernandez, un vétéran de 25 saisons dans les majeures, n’a pas bonne réputation et il a souvent été l’objet de critique de la part des joueurs, des gérants et même des amateurs.

Et il n’a guère aidé sa cause, le 8 octobre dernier, alors qu’il officiait au premier but dans le match entre les Red Sox et les Yankees. En effet, trois des quatre décisions qu’il a rendues au cours des quatre premières manches ont été renversées.

Hernandez se plaint toujours d’être victime de discrimination et il a même poursuivi les autorités des majeures à cet effet.

Une piètre performance de la sorte n’est guère de nature à aider sa cause !

Match inusité

Le 15 septembre dernier, le match opposant les Marlins aux Phillies est entré dans les annales du baseball majeur alors qu’aucun lanceur n’a officié au monticule pendant plus de deux manches.

En fait, Vince Velasquez, le partant des

Marlins et le releveur Brett Graves, des Marlins, ont été les seuls à inscrire six retraits au cours de ce match. De plus, des 15 lanceurs utilisés lors de cette rencontre, aucun d’entre eux ne s’est présenté au bâton.

Une première dans le baseball majeur dans le cadre d’un match au cours duquel le règlement du frappeur de choix n’était pas en vigueur !