/news/provincial
Navigation

[VIDÉO] Conseil des ministres: les attentes sont grandes à Québec et à Lévis

Coup d'oeil sur cet article

Les attentes sont grandes dans les régions de Québec et de Chaudière-Appalaches à l'approche de la formation du Conseil des ministres, alors que tous les élus, à l'exception de trois, proviennent de la Coalition avenir Québec (CAQ).

Le maire de Lévis, qui est pour la construction d'un troisième lien entre sa ville et Québec, souhaite que les ministres parlent fort en faveur des régions.

Faisant référence au contrôle que le maire de Québec, Régis Labeaume, exerçait sur le gouvernement libéral de Philippe Couillard, Gilles Lehouillier soutient que le temps des maires qui mènent le gouvernement est terminé.

M. Lehouillier a affirmé qu'il surveille de près qui sera élu au ministère des Transports. Il souhaite que l'heureux élu provienne de la région, mais il se dit néanmoins prêt à travailler avec quiconque sera choisi. Gilles Lehouillier souhaite que le troisième lien soit fait rapidement.

Quant au maire de Québec, il souhaite conserver le même poids politique qu'avec les libéraux, soit au moins trois ministres issus de la Capitale-Nationale. Il ne croit pas que l'étude qu'il a commandée pour l'échéancier du troisième lien nuira à ses relations avec la CAQ. M. Labeaume a d'ailleurs dit que, s'il avait voulu nuire aux troupes de François Legault, il aurait dévoilé l'étude pendant la campagne électorale, ce qu'il n'a pas fait.

Les dirigeants des chambres de commerce de Lévis et Québec souhaitent que les ministres qui seront nommés s'occupent de la pénurie de personnel dont souffre la région.