/news/cannabis
Navigation

Des résidents pourront fumer du cannabis dans leur CHSLD

Coup d'oeil sur cet article

Des résidents de CHSLD de tout le Québec pourront fumer du cannabis récréatif à l'intérieur de leur établissement.

La loi provinciale interdit la consommation de cannabis sur les terrains des établissements de santé, mais «il est possible d’identifier des chambres où il est permis de fumer ou de vapoter du cannabis dans les lieux considérés comme des milieux de vie» comme les CHSLD, soutient le gouvernement du Québec.

La loi stipule que seules les «personnes admises ou hébergées dans ces lieux peuvent fumer dans ces chambres» et que «le nombre de chambres identifiées ne doit pas dépasser 20 % des chambres disponibles pour l’ensemble de la clientèle».

«On ne veut pas que les résidents se mettent à fumer dans les chambres, mais oui il y aura des chambres d'exceptions. On va y aller cas par cas. C'est une nouveauté pour nous aussi, mais on veut se montrer ouvert», a indiqué Isabelle Samson, médecin-conseil à la Direction de la santé publique de l'Estrie.

Des fumoirs peuvent également être aménagés, et ceux-ci ne peuvent être utilisés que par les résidents.

En Estrie, les employés attendent leur politique

Avec la légalisation du cannabis, plusieurs entreprises privées ont adopté une politique encadrant la consommation par leurs employés. Étonnamment, le réseau de la santé de l'Estrie n'est pas encore prêt. Des consultations sont en cours et la politique devrait être déposée en décembre.

Actuellement les 18 000 employés du CIUSSS de l'Estrie-CHUS sont dans l'interdiction de se présenter au travail sous l'effet d'une drogue, y compris le cannabis. Mais sur leur temps personnel, tous peuvent consommer du cannabis comme bon leur semble, du moins pour l'instant.

Malgré que ce soit légal depuis le 17 octobre, rien n'encadre la consommation du cannabis chez les employés. «Nous voulons prendre le temps de consulter tous les intervenants concernés afin d'avoir la politique la plus adaptée possible», a expliqué l'adjointe au président-directeur général adjoint au CIUSSS de l'Estrie-CHUS, Nancy Desautels.