/sports/football/rougeetor
Navigation

Rouge et Or : Richard tient parole

Le quart-arrière du Rouge et Or signe une journée historique et aide son équipe à défaire Sherbrooke 53-0

Coup d'oeil sur cet article

Hugo Richard a connu une journée historique, dimanche au PEPS, dans une victoire à sens unique de 53-0 face au Vert & Or de l’Université de Sherbrooke.

Avec trois passes de touché, le pivot du Rouge et Or de l’Université Laval a atteint le plateau des 70 en carrière pour ainsi établir une nouvelle marque du RSEQ. Richard a devancé Jérémi Roch (2011-2015), du Vert & Or, qui en compte 68, et il a par la même occasion franchi le cap des 10 000 verges en carrière, exploit réalisé par seulement deux pivots du RSEQ avant lui. Roch (11 477) et Matt Connell (10 455), des Redmen de McGill, occupent les deux premiers échelons.

Sur une course de sept verges au 3e quart, Richard est aussi devenu le premier quart-arrière dans l’histoire de U Sports à inscrire 30 touchés par la course et 60 par la passe. « De tous les records, celui qui me représente le plus, c’est celui des 30 touchés par la course, a raconté le héros du jour. Je suis un bon passeur, mais j’ai toujours aimé courir, surtout à la porte des buts. »

« Je suis vraiment content, mais ça ne se fait pas tout seul, de poursuivre Richard qui a complété 23 de ses 29 passes pour 291 verges. Les records appartiennent à tous mes coéquipiers. Nous avons contrôlé le match de A à Z. C’est l’une des parties où nous avons eu la meilleure exécution. Quand on revenait au banc, les gars de la défensive nous disaient qu’ils aimaient ça ne pas jouer souvent. »

Des entraîneurs heureux

Glen Constantin se réjouissait pour son pivot. « Avec une équipe comme la nôtre, c’est rare qu’un joueur soit partant dès le jour 1, a souligné le pilote lavallois dont la troupe signait la 7e saison régulière parfaite (2000, 2005, 2007, 2008, 2010 et 2013) de son histoire. À mes yeux, son plus gros record est sa fiche comme partant. Il nous a fait confiance et c’est tout un accomplissement de sa part. Hugo est un perfectionniste. C’est beau de voir comment un quart-arrière de 5e année peut contrôler un match. »

Absent durant deux parties en 2015 après avoir subi une commotion cérébrale, Richard présente une fiche de 34 victoires et quatre revers en saison régulière.

Justin Éthier a savouré les exploits de Richard et la performance de l’unité offensive. « Je suis super content pour Hugo, a indiqué le coordonnateur offensif. La bonne nouvelle est que les deux premières passes de touché sont venues rapidement et on n’a pas eu le temps de penser aux records. Ça s’est fait naturellement. Quant au touché par la course, ce fut différent. On y a pensé et on se disait que ça serait bien le fun s’il se rendait dans la zone des buts. Il a réussi toute une course. C’était l’une des dernières opportunités parce que je n’avais pas l’intention de le garder jusqu’à la fin dans l’espoir d’obtenir ce 30e touché par la course. »

C’était le jour et la nuit avec le premier match entre les deux équipes où le Rouge et Or avait peiné pour signer une victoire de 14-1. « Dans le premier match, on a obtenu 45 jeux pour le plus bas total depuis longtemps alors qu’aujourd’hui (dimanche), nous avons obtenu 41 jeux seulement en première demie. Ça fait toute la différence. Même si on menait seulement 3-0 après un quart, je ne pouvais pas demander mieux. On a réussi deux longues poussées contre le vent et on a contrôlé le ballon plus de 12 minutes. »

Reconstruction

Mathieu Lecompte se tournait vers le prochain match contre Concordia où le Vert & Or devra gagner par trois points et plus pour se glisser dans les séries éliminatoires. « On se concentre sur les parties accessibles, a reconnu l’entraîneur-chef. On doit accepter le processus de reconstruction et qu’on affrontait l’une des meilleures équipes au pays. Le match dans six jours va déterminer notre situation. »

Des coéquipiers heureux pour leur quart-arrière

Auteur du majeur qui a permis à Hugo Richard d’établir le record du RSEQ pour le plus grand nombre de passes de touché en carrière, Vincent Forbes-Mombleau se réjouissait avant tout pour son coéquipier.

« Hugo mérite ce record, a mentionné le demi-inséré recrue qui a capté une passe de 24 verges pour le touché historique. Hugo se donne à 100 % à chaque entraînement et à chaque partie. Hugo est un modèle sur qui on peut prendre exemple. »

« Je suis content de faire partie du record, mais je suis surtout content qu’on se soit repris après le premier match à Sherbrooke, où ça n’avait pas bien été pour l’offensive », de poursuivre l’auteur de cinq réceptions pour 99 verges. « Sur mon touché, ce fut un jeu de routine, mais Sherbrooke a raté un plaqué, j’ai obtenu quelques beaux blocs et je suis parti vers l’extérieur. »

Marc-Antoine Pivin a capté une passe de 35 verges pour la 68e passe de touché en carrière de Richard. Ce dernier a fait tout un jeu après une mauvaise remise, pour récupérer le ballon et rejoindre Pivin dans la zone des buts.

« Je ne savais pas qu’Hugo venait d’égaler le record, mais les joueurs de ligne offensive gardaient le compte, a indiqué l’ailier espacé de 3e année avec le sourire. Hugo est notre leader et je suis content pour lui. »

Gagnon remplace Betts

Blessé au dos lors de la séance d’échauffement contre McGill, samedi dernier, l’ailier défensif étoile, Mathieu Betts, n’a pas affronté le Vert & Or. Alexandre Gagnon a pris la relève. « J’avais hâte de jouer et le stress est disparu après le premier jeu, a raconté Gagnon qui obtenait son 2e départ en carrière. C’est vraiment spécial de jouer au PEPS et ça ajoute un stress supplémentaire. Ça fait du bien de voir du terrain. Mathieu m’a donné quelques trucs avant le match et tous les joueurs de la ligne défensive étaient derrière moi. » Gagnon a terminé le match avec 1,5 plaqué et deux passes rabattues.

Le Rouge et Or a joué de prudence en accordant une semaine supplémentaire de repos à Betts. Laval ne disputera son prochain match que le 3 novembre en demi-finale du RSEQ. « Mathieu s’est entraîné hors terrain vendredi et il était en pleine forme, a indiqué l’entraîneur-chef Glen Constantin. On a pensé à l’équipe et au futur de Mathieu. »

Le Vert & Or a terminé le match avec des gains de quatre verges et n’a gagné que deux premiers essais. « Parce qu’ils seront peut-être ici dans deux semaines, je pensais qu’ils voudraient envoyer un message qu’ils seront en mesure de compétitionner, a indiqué Constantin. Avec l’absence de leur quart-arrière, leur offensive était très simple. Au-delà du pointage, je suis très content de notre performance dans les trois facettes du jeu. »