/weekend
Navigation

Jean-Marc Parent: pas prêt pour la retraite

Jean-Marc Parent ne se voit pas arrêter l’humour de sitôt, malgré ses 56 ans et ses 30 ans de carrière.
Photo Agence QMI, Toma Iczkovits Jean-Marc Parent ne se voit pas arrêter l’humour de sitôt, malgré ses 56 ans et ses 30 ans de carrière.

Coup d'oeil sur cet article

Il a ralenti la cadence, certes, mais Jean-Marc Parent n’arrêtera pas l’humour sitôt. L’infatigable vétéran, présentement en tournée avec son 11e spectacle, déborde encore d’idées.

Après Montréal, Jean-Marc Parent s’amène à Québec la semaine prochaine pour la première d’Utopie, son 11e spectacle. À 56 ans, il ne fait pas plus de trois spectacles par semaine.

Mais il ne sera jamais question d’arrêter, dit-il. De toute façon, notre plus grand conteur est encore une source inépuisable d’histoires.

« Je dois écrire une vingtaine de nouveaux numéros par année. Ma force, c’est ma productivité. Ça va super bien Utopie, mais je sais que dans un an, je vais vouloir dire autre chose. J’ai déjà commencé. J’ai au moins une heure de prête pour un prochain show. »

Cela dit, il s’agit toutefois du dernier spectacle écrit à la ligne près, avec un thème. « Après, je vais mélanger ce que j’ai fait pendant 30 ans, c’est-à-dire beaucoup d’improvisation, de spontané. »

« Je ne me vois pas arrêter du tout, ajoute-t-il. J’aime trop ça. Ce serait me punir. J’ai toujours une nouvelle idée à raconter, et juste le dire à des amis, ce n’est pas assez ! Tant que j’ai la santé et que les gens sont intéressés à ce que je raconte, je vais continuer. »

Reconnu pour ses événements marathon, Utopie est un spectacle de 2 h 20, écrit d’un bout à l’autre, qui ne laisse pas de place à l’improvisation.

« J’adore les nouveaux humoristes »

Jean-Marc Parent lance cet automne un nouveau spectacle, au milieu de plusieurs autres humoristes de la nouvelle génération, qui sont « très forts » dit-il.

« Je vais beaucoup voir de spectacles, j’aime ça, confie-t-il. J’aime me sortir de ce que je fais. Les jeunes sont tellement dynamiques, ils sont tellement bons ! Olivier Martineau, je ris à m’étouffer. J’aime aussi Mariana Mazza, Rosalie Vaillancourt. Elle a une approche qui est très rafraîchissante. »


► Jean-Marc Parent présente Utopie les 25, 26 et 27 octobre au Théâtre St-Denis­­­, ainsi que les 30 et 31 octobre à la salle Albert-Rousseau.