/entertainment
Navigation

Nicole Bordeleau: la puissance du souffle

Herbstsonne
Photo Adobe Stock

Coup d'oeil sur cet article

Dans son nouveau livre Respire, la maître de yoga, conférencière et auteure à succès Nicole Bordeleau explique comment se servir de son souffle pour se calmer et se recentrer, pour solidifier sa confiance en soi et stimuler sa créativité.

Mieux respirer est un outil à la portée de tous pour aider à gérer la peur, la douleur et l’anxiété, explique-t-elle dans ce livre qui retrace en même temps son parcours personnel. Nicole Bordeleau est passée de l’essoufflement à la respiration profonde, de la peur à la joie de vivre, et partage ses connaissances et ses expériences.

« Le but du livre est de nous rendre plus sensibles à notre relation avec notre souffle et voir qu’est-ce qu’il nous apprend sur nous, et comment on peut se réconcilier avec lui pour vraiment que ça devienne un outil au potentiel illimité », commente-t-elle, en entrevue.

On a tendance à banaliser le souffle, à le tenir pour acquis, à ne pas y accorder trop d’importance, alors qu’on respire... 25 000 fois par jour en moyenne. « Personne ne nous apprend à respirer. Une chance que notre corps le fait par lui-même ! Mais on peut changer notre respiration, on peut l’approfondir, on peut l’allonger, on peut s’en servir pour se dynamiser dans une journée, pour s’apaiser. »

Méthodes

Ce livre est le plus intime de tous ses livres et elle l’a écrit pendant sa 60e année. « C’est le premier livre qui m’a permis de jeter un regard sur mon passé et voir les moments déterminants de ma vie, les outils les plus précieux », note-t-elle.

<b><i>Respire</i></b><br />Nicole Bordeleau<br />NIL Éditions, 204 pages
Photo courtoisie, NIL Éditions
Respire
Nicole Bordeleau
NIL Éditions, 204 pages

Elle dit que le souffle est un miroir extraordinaire et un beau et grand professeur. « Quand j’ai amorcé ce livre, j’ai réalisé à quel point ce serait un grand défi. Ça a été 18 mois de travail pour rendre ça le plus simple possible, et faire en sorte que ce soit concret. »

Elle explique des méthodes concrètes, comme la respiration alternée, un exercice naturel, pas compliqué, qui permet de calmer le mental. « C’est quelque chose de simple... Je voulais aller véritablement dans un enseignement qui est celui qui m’a le plus aidé : apprendre à respirer de tout notre être. Peu importe où nous sommes, quel est notre âge ou notre état de santé, pour chacun et chacune d’entre nous, il n’est jamais trop tard pour recommencer à respirer. »

Les bienfaits se font-ils sentir rapidement ? « Dès les premiers exercices, le premier bénéfice, c’est de réaliser qu’on ne connaît pas notre respiration. On respire... mais c’est quelque chose qu’on n’a jamais exploré, développé. »

« Les exercices, avec le temps, vont s’approfondir et apporter d’autres bienfaits. J’en nomme quelques-uns. Mais insérer un ou deux exercices dans notre journée, pendant un mois, puis en ajouter d’autres, à un moment donné, ça va créer un coffre d’outils pour le lecteur. »

Se recentrer

Les exercices apportent un calme instantané, une recentration rapide. « Un souffle profond peut tout changer... c’est vrai. C’est mon expérience et elle continue d’être vraie pour moi. »

« Quand on commence à s’en servir comme d’un outil pour s’apaiser, pour revenir au calme, c’est incroyable... C’est un outil disponible 24h/24, qui va être là jusqu’à la toute fin de notre vie. Il peut être complémentaire dans une guérison du corps, une guérison émotionnelle, une évolution personnelle et spirituelle. »

EXTRAIT

« J’ai vécu essoufflée une grande partie de ma vie. J’ai passé des années à courir après mon souffle. Et j’ai traversé tant de jours et de nuits en apnée que je crois, bien humblement, être un bon exemple du pouvoir transformateur du souffle. Aujourd’hui, j’ai le bonheur de savoir respirer de tout mon être. J’en ai récolté tant de bienfaits que depuis, je ne cesse d’étudier, de pratiquer et d’enseigner l’art du souffle. »

- Nicole Bordeleau, Respire, NIL Éditions