/travel/quebec
Navigation

Il a neigé des oies à Victoriaville

Parfois, les rassemblements d’oies se trouvent à nos pieds.
Photo courtoisie, Guy Samson Parfois, les rassemblements d’oies se trouvent à nos pieds.

Coup d'oeil sur cet article

Décidément, les oies des neiges sont fidèles au rendez-vous sur le réservoir Beaudet, aux abords de la route 122 à Victoriaville. Le 14 octobre dernier, il y en avait 60 000, selon un décompte d’ornithologues aguerris.

Si on se fie aux années précédentes, il pourrait y avoir jusqu’à 150 000 oies, à l’occasion de l’événement Victo et ses oies, qui regroupera des artistes à quelques pas, les 27 et 28 octobre.

Puisque les oies ne sont pas toujours près des berges, des lunettes 
d’approche sont bien utiles pour les épier.
Photo courtoisie, Anaëlle Victor-Demers
Puisque les oies ne sont pas toujours près des berges, des lunettes d’approche sont bien utiles pour les épier.

Migration spectaculaire

Voir et entendre des milliers d’oies est impressionnant. Parfois, il faut des lunettes d’approche pour les épier, mais d’autres fois, elles sont carrément à nos pieds, près de la piste cyclable, du barrage ou d’un sentier.

D’où viennent-elles ? Lors de leur migration vers la côte Est des États-Unis, en partance de l’Arctique, elles font une halte sur les battures du Saint-Laurent, dans la région de Cap Tourmente et de Montmagny. C’est depuis 1997 qu’elles s’arrêtent aussi à Victoriaville, me précisait l’ornithologue Guy Huot, leur nombre ayant explosé.

Elles se nourrissent dans les champs, puis elles vont se poser sur le réservoir Beaudet. Le spectacle des bandes d’oies en vol est saisissant.

Des oiseaux et des artistes

Lors de l’événement Victo et ses oies, un grand chapiteau chauffé servira de repaire aux visiteurs, mais aussi à une vingtaine d’artistes exposant leurs œuvres. Sculpteurs, peintres et photographes apporteront une touche d’émerveillement.

Jacques Brochu, un sculpteur de Victoriaville, sera l’un des artistes présents lors de l’événement Victo et ses oies.
Photo courtoisie, Guy Samson
Jacques Brochu, un sculpteur de Victoriaville, sera l’un des artistes présents lors de l’événement Victo et ses oies.

Au même endroit, on pourra apprendre plein de choses sur la photo, la peinture ou les oiseaux lors des conférences. L’ornithologue Guy Huot, qui sera conférencier, en connaît un grand bout sur l’oie des neiges.

Après le départ du chapiteau, le spectacle se poursuit, les oies prolongeant leur halte sur le réservoir Beaudet jusqu’à la mi-novembre.

Parties de l’Arctique, les oies passant par Victoriaville continueront leur route vers la côte Est des États-Unis.
Photo courtoisie, Guy Samson
Parties de l’Arctique, les oies passant par Victoriaville continueront leur route vers la côte Est des États-Unis.

 

En bref

  • Victo et ses oies : 27 et 28 octobre
  • Forfaits dans trois établissements : le Z Plaza Hôtel, le Quality Inn et le Victorin
  • www.victoetsesoies.com

D’autres idées pour le week-end

L’Halloween chez les Abénakis

À Odanak, à l’est de Sorel-Tracy, un parcours en soirée, nommé Kiwakwa, le monstre de glace, se fait à partir du Musée des Abénakis. Les 26 et 27 octobre.

Le joyau de Farnham

À l’est de Saint-Jean-sur-Richelieu, se trouve un boisé bordant la rivière Yamaska : le Centre de la nature de Farnham. Accès gratuit aux sentiers.