/news/currentevents
Navigation

30 secondes de plus et deux hommes seraient morts

Un bon samaritain de Gatineau veut retrouver les deux personnes qu’il a sauvées

accident gatineau
Photo collaboration spécial, Simon-Pier Ouellet Régis Grégoire est retourné mardi sur les lieux de l’accident, où des rochers sont noircis par le feu, dans le parc de la Gatineau.

Coup d'oeil sur cet article

GATINEAU | Quatre jours après avoir sauvé deux occupants d’une voiture en flammes, un bon samaritain de Gatineau s’estime chanceux d’être encore en vie.

Ça s’est passé comme dans un film: à peine 30 secondes après avoir extirpé le conducteur et son passager d’une Porsche en feu, le véhicule a explosé. Celle-ci venait de heurter de plein fouet un rocher, vendredi, dans le parc de la Gatineau.

Le destin a voulu que Régis Grégoire, 33 ans, arrive juste au bon moment pour porter secours aux deux hommes prisonniers du véhicule.

Scénario de film

« Si j’étais arrivé une minute plus tard, dit-il, j’aurais vu deux personnes en train de brûler dans une voiture. Ça me passe constamment en tête depuis l’accident. Ça aurait pu finir de bien d’autre façon. »

Régis Grégoire explique qu’il s’est arrêté après avoir vu des flammes en bordure de la route, vers 22 h 40. Il a aperçu les deux victimes en s’approchant de l’auto.

Toutes les vitres étaient fracassées. Il a grimpé sur l’arrière du véhicule pour sortir les occupants par le toit ouvrant.

« La jambe du conducteur était coincée. J’ai eu l’aide du passager qui l’a poussé pour être capable de le sortir puisqu’il était inconscient. Il a ensuite fallu que je lui fasse faire une culbute par le toit pour l’extirper », dit-il.

Le feu, qui commençait à prendre de l’ampleur, a causé des brûlures à la jambe du chauffeur. Le jeune homme a subi plusieurs fractures ouvertes.

Ça s’est passé vite

M. Grégoire admet qu’il a été chanceux de ne pas s’être blessé à son tour, puisque tout s’est déroulé extrêmement vite.

« J’ai tiré le conducteur par le manteau jusqu’à ma voiture qui était garée à environ 50 mètres. Très rapidement, on a entendu trois ou quatre explosions et toute la voiture était en feu. »

Le passager a raconté que les deux hommes avaient été aveuglés par les phares d’une voiture en approchant d’une intersection en « T ».

Selon la Gendarmerie royale du Canada, la vitesse pourrait être en cause.

Retrouver les victimes

Le passager a déjà reçu son congé de l’hôpital, mais le conducteur se trouve dans un état plus sérieux. On ne craint toutefois pas pour sa vie.

Depuis l’accident, M. Grégoire fait des pieds et des mains afin d’entrer en contact avec le passager.

Les deux victimes seraient des jeunes d’origine asiatique âgés d’environ 20 ans qui habitent la région d’Ottawa, selon lui.

« J’aimerais leur parler pour être certain qu’ils vont s’en remettre. Pendant qu’on attendait les ambulanciers, le passager m’a remercié environ 15 fois. J’aimerais avoir de leurs nouvelles. »

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.