/entertainment/shows
Navigation

La symphonie de Philippe Brach

Le chanteur jouera avec l’Orchestre de l’Agora et... Fabien Cloutier

Philippe Brach
Capture d'écran, YouTube

Coup d'oeil sur cet article

Philippe Brach n’a pas fini de surprendre. L’auteur-compositeur, qui a 13 nominations cette semaine au gala de l’ADISQ, donnera un concert unique à la Maison symphonique en mars prochain, a appris Le Journal. Pour l’occasion, Brach sera notamment accompagné du comédien Fabien Cloutier.

Boum Dang Sangsue!, tel est le titre cocasse qu’a trouvé Philippe Brach pour ce nouveau spectacle qu’il fera en compagnie de l’Orchestre de l’Agora. Cet ensemble avait participé à six chansons du dernier album de l’artiste de 29 ans, Le silence des troupeaux.

« Je pense que l’Orchestre de l’Agora et la Maison symphonique ne sont pas prêts à ça, dit Philippe Brach au Journal. Ça va revoler! »

Ces dernières années, Brach s’est fait un malin plaisir d’offrir des soirées-concepts à la mise en scène éclatée. En mars dernier, il se prenait pour le magicien Mysterio Steve, au MTelus. En 2016, il jouait Bienvenue à Enfant-Ville, au Club Soda.

Explosé et coloré

Que fera-t-il cette fois-ci à la Maison symphonique? « Même moi. je ne le sais pas encore! lance-t-il en riant. Ce sera un spectacle complètement explosé et très coloré. »

C’est Nicolas Ellis, le fondateur de l’Orchestre de l’Agora, qui a proposé à Brach de faire un spectacle commun. Fait inusité, l’Orchestre de l’Agora donnera un spectacle le mois prochain dans le cadre du Festival Bach Montréal. Pour l’ensemble, ce sera donc de Bach à Brach...

« Ce qui me fait triper, c’est de sortir du cadre, dit Nicolas Ellis. Philippe ne manque pas d’idée et d’originalité. Les gens peuvent s’attendre à une collaboration inusitée qui va vraiment aller beaucoup plus loin que la collaboration typique classique pop. »

Le 14 mars, l’orchestre de 80 musiciens et Philippe Brach joueront l’intégrale du Silence des troupeaux. L’autre portion du spectacle sera consacrée à l’œuvre de Francis Poulenc, Les animaux modèles, inspirée des fables de La Fontaine. « C’est un ballet qui sera plus dans le répertoire classique », dit Philippe. « Ce n’est pas du tout connu, mais c’est vraiment un chef d’œuvre », dit Nicolas Ellis.

Électrons libres

Sur la scène de la Maison symphonique, en plus de l’orchestre, Brach sera aussi parfois accompagné de Fabien Cloutier et de l’auteure Erika Soucy. Ceux-ci joueront les deux autres membres de son faux trio Boum Dang Sangsue, dont l’origine est encore floue. « Ce seront comme deux électrons libres qui vont venir ponctuer le show de manière impromptue », dit Brach.

« Philippe m’a approché en me disant qu’il voulait faire une soirée qui sortait des normes, dit Fabien Cloutier. Quand il est arrivé avec son Boum Dang Sangsue, je trouvais ça drôle. Tout ça reste encore à définir. Jouerons-nous des personnages ou serons-nous nous-mêmes? On s’en va vers l’inconnu. C’est un beau saut dans le vide. Ce sera aussi un peu comme sauter dans sa tête. »

Même si son horaire est très chargé, et que la proposition était plutôt abstraite, Fabien Cloutier n’a pas hésité longuement avant d’accepter l’offre de Philippe Brach. « C’est un artiste qui est pertinent, qui essaie des choses, qui remet en question son travail. C’est une belle occasion de collaborer, de mélanger les différentes formes d’art. [...] J’ai déjà vu Philippe en spectacle il y a longtemps. Je connais le genre de bibitte. On a eu l’occasion de jaser. Je sais que les deux, on apprécie le travail de l’autre. C’était un peu écrit dans le ciel qu’on allait faire de quoi ensemble un jour. »


Le spectacle Boum Dang Sangsue!, avec Philippe Brach et l’Orchestre Symphonique de l’Agora, aura lieu le 14 mars à la Maison symphonique. Les billets sont en vente dès aujourd’hui.