/misc
Navigation

Une finale de rêve pour les partisans

J.D. Martinez sera un joueur à surveiller du côté des Red Sox de Boston durant la Série mondiale.
Photo AFP J.D. Martinez sera un joueur à surveiller du côté des Red Sox de Boston durant la Série mondiale.

Coup d'oeil sur cet article

Depuis plusieurs années, les partisans de baseball rêvaient d’une Série mondiale entre les Dodgers et les Yankees, qui se sont affrontés en de nombreuses occasions. C’est tout à fait normal, car leurs affrontements sont légendaires. La dernière fois fut en 1981.

Cette année, c’est la première fois que les Red Sox et les Dodgers s’affrontent depuis l’époque de Babe Ruth, avec les Red Sox et lorsque les Dodgers portaient le nom des Robins de Brooklyn.

C’est une Série mondiale de multimillionnaires, alors que chaque équipe peut compter sur des joueurs talentueux. Il y a un aspect que l’on ne doit jamais négliger, c’est la qualité du spectacle qui nous est offert par les deux équipes. Je ne veux pas comparer le monde du baseball à celui du spectacle, car c’est visiblement totalement différent.

Par exemple, si vous assistez à un spectacle de Ginette Reno ou de Céline Dion vous êtes assurés de voir un spectacle de qualité, mais dans le sport ce n’est pas toujours le cas.

La mise en scène de la série mondiale de cette année est digne d’un film d’Hollywood. Est-ce que le film sera mis en nomination pour un Oscar ou n’aura fait que passer ?

Les Red Sox et les Dodgers sont deux équipes que je ne vois pas de la même façon. La formation de Boston représente de la puissance au bâton avec Mookie Betts et J.D. Martinez qui a bien succédé à David « Big Papi » Ortiz. Le personnel des lanceurs n’est pas trop dominant, mais peut surprendre l’adversaire.

Chez les Dodgers je me retrouve avec un problème majeur. Lorsque je pense à cette formation, seulement un nom me vient en tête, celui de Clayton Kershaw.

Est-ce que j’ai raison de m’inquiéter ainsi ? Pour déterminer le joueur de la série de championnat, je crois que les décideurs ont tiré le nom du gagnant au sort. Aucun joueur ne s’est distingué plus qu’un autre pour mériter ce titre.

L’analyse des deux équipes

Le meilleur receveur du groupe est sans aucun doute Yasmani Grandal, des Dodgers, qui a claqué 24 coups de circuit en saison régulière. Sauf qu’en raison de son jeu lamentable en série de championnat, il ne fait pas partie de la formation partante. Quant au poste de premier but, est-ce que les Dodgers peuvent se permettre de laisser de côté Max Muncy à cause des lanceurs partants gauchers des Red Sox ?

Au poste de deuxième but, passons rapidement, car cela devrait être le jeu de la chaise musicale pour déterminer qui amorcera le match à cette position. Avec Machado à l’arrêt-court et Turner au 3e but les Dodgers sont supérieurs.

Le trio de voltigeurs des Red Sox comprend Mookie Betts (qui d’ailleurs devrait être choisi le Joueur par excellence de la Ligue américaine). Ce serait un manque de respect envers le trio des Red Sox de même songer à le comparer à celui des Dodgers.

La clef de la victoire sera déterminée par deux lanceurs qui ne connaissaient pas beaucoup de succès à cette période de l’année, Clayton Kershaw et David Price.

Le frappeur de choix jouera un rôle important lors des matchs disputés à Boston. J.D. Martinez a succédé dignement à David « Big Papi » Ortiz. Il a été tellement dominant qu’il a permis à son équipe de se rendre en Série mondiale. Les Dodgers utiliseront Matt Kemp qui pourrait surprendre la galerie.

Une fois que la série se transportera à Los Angeles, le rôle du frappeur de choix ne sera plus en vigueur. C’est lors de ces trois matchs que les gérants devront être créatifs.

Dave Roberts est un habitué tandis qu’Alex Cora, des Red Sox, pourrait avoir des décisions difficiles à prendre, à savoir comment insérer J.D. Martinez dans la formation partante. La stratégie serait de faire jouer Mookie Betts au 2e but et Martinez au champ extérieur.

La bataille des releveurs sera disputée entre les 5e et 7e manches. Les deux équipes ont des releveurs de fin de match, mais est-ce que leurs prédécesseurs connaîtront du succès ? Pour une des rares fois, la victoire n’est pas entre les mains des lanceurs, mais plutôt dans celles des frappeurs.

Mes choix pour le joueur des séries sont Manny Machado, chez les Dodgers et J.D. Martinez, chez les Red Sox.

Les gagnants de la Série mondiale : les Red Sox !