/news/currentevents
Navigation

Les fromages d’Europe font mal aux producteurs québécois

Coup d'oeil sur cet article

L'accord de libre-échange entre le Canada et l'Europe affecte le plus gros producteur de fromage de brebis au Québec.

La propriétaire de la Fromagerie Nouvelle-France, de Racine, en Estrie, déplore que les fromages importés d'Europe se vendent à des prix beaucoup plus bas dans les épiceries.

«C'est injuste pour nous. Il faut que le gouvernement fédéral puisse régir les prix parce que ça n'a pas de sens», a déclaré Marie-Chantal Houde.

David Côté travaille depuis quelques années à la Fromagerie du Presbytère de Warwick, dans le Centre-du-Québec.

«Nous, les fromages, on les aime, a-t-il dit. Du début de la production artisanale, on s'en occupe pendant six mois.»

Quand on y regarde de plus près, un fromage d'Espagne se vend en épicerie à 2,80 le 100 grammes, tandis qu'un fromage fabriqué ici peut se vendre jusqu'à 7,50 $ le 100 grammes, soit trois fois le prix.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.