/news/currentevents
Navigation

Les fromages d’Europe font mal aux producteurs québécois

Coup d'oeil sur cet article

L'accord de libre-échange entre le Canada et l'Europe affecte le plus gros producteur de fromage de brebis au Québec.

La propriétaire de la Fromagerie Nouvelle-France, de Racine, en Estrie, déplore que les fromages importés d'Europe se vendent à des prix beaucoup plus bas dans les épiceries.

«C'est injuste pour nous. Il faut que le gouvernement fédéral puisse régir les prix parce que ça n'a pas de sens», a déclaré Marie-Chantal Houde.

David Côté travaille depuis quelques années à la Fromagerie du Presbytère de Warwick, dans le Centre-du-Québec.

«Nous, les fromages, on les aime, a-t-il dit. Du début de la production artisanale, on s'en occupe pendant six mois.»

Quand on y regarde de plus près, un fromage d'Espagne se vend en épicerie à 2,80 le 100 grammes, tandis qu'un fromage fabriqué ici peut se vendre jusqu'à 7,50 $ le 100 grammes, soit trois fois le prix.