/news/consumer
Navigation

Prix du porc: les éleveurs du Bas-Saint-Laurent ont beaucoup d’attentes

Coup d'oeil sur cet article

Les éleveurs de porcs du Bas-Saint-Laurent ont beaucoup d'attentes en vue des audiences de la Régie des marchés agricoles et alimentaires du Québec pour la fixation des prix qui se tiendront à la fin novembre.

Le différend commercial qui oppose les États-Unis et la Chine fait mal aux producteurs de la région. Le prix est actuellement fixé selon la référence américaine.

Les exportations de porc de nos voisins du Sud sont affectées négativement par des barrières tarifaires. La conséquence: les prix ont chuté, ce qui met en péril certains élevages de la région.

Les producteurs demandent une nouvelle référence pour le prix. Ils espèrent que la Régie prendra une décision en leur faveur.

«Le Canada n’est pas touché par la guerre (tarifaire). Les exportations vont bien, mais les prix sont basés sur le prix américain. Il est là le problème. Nous, on demande une nouvelle référence de prix à la Régie des marchés agricole», explique Pascal Rioux, président du Syndicat des éleveurs de porcs du Bas-Saint-Laurent.

Dans la région, on compte 58 fermes de production. Chaque année, les retombées économiques de la filière porcine s’élèvent à 210 millions $ dans le Bas-Saint-Laurent.