/opinion/columnists
Navigation

L’environnement comme projet de société

L’environnement comme projet de société
Joël Lemay / Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

Pendant les dernières élections provinciales, plusieurs ont senti qu’aucun projet de société n’était proposé par les divers partis. Nombreux sont ceux qui auraient aimé se sentir viscéralement interpellés par un tel projet.

Par contre, Québec solidaire (QS) a réussi à tripler son nombre de candidats élus justement grâce à son projet de société. Qu’est-ce qui a créé ce ralliement? Une promesse d’un avenir plus vert. Pourquoi? Parce que la souveraineté ou tout autre projet de société est superflu si nous gaspillons notre planète à grands coups d’industries polluantes et de surconsommation.

Environnement

Que vous aimiez ce parti ou non, QS offrait des solutions concrètes en matière d’environnement, comme la protection d’aires marines et le biocarburant. QS n’est cependant pas le seul à avoir annoncé vouloir lutter contre les changements climatiques: le Parti québécois (PQ) a, quant à lui, proposé un système d’encouragement au covoiturage.

C’est par contre la Coalition avenir Québec (CAQ) qui s’est fait élire majoritairement le 1er octobre, malgré un manque flagrant de propositions environnementales. François Legault, nouvellement premier ministre, a ensuite admis s’être peu intéressé aux enjeux environnementaux durant la période électorale et s’est engagé à respecter la cible de réduction des émissions des gaz à effet de serre (GES) de l’ancien gouvernement. Avec la fin du bipartisme entre le Parti libéral du Québec (PLQ) et le PQ, j’ai espoir que la CAQ sera ouverte à un véritable travail d’équipe avec les autres partis.

Entraide

François Legault a intérêt à s’intéresser aux enjeux ayant poussé les électeurs à ne pas voter pour son parti, comme l’environnement. Oui, la CAQ est majoritaire, mais il n’en reste pas moins que 62,58 % des électeurs ont voté pour un autre parti.

Chaque parti politique a ses forces et ses faiblesses, j’inviterais donc la CAQ à transcender les lignes partisanes et à s’inspirer des autres partis dans leurs champs d’expertise respectifs. J’aimerais croire que cette crise environnementale poussera les différents partis à agir ensemble, ou du moins sur ce front. Il est là le projet de société que je souhaite pour notre Québec.

Écoutez les réactions de Josée Legault au sujet de cette chronique à partir de 02m.04s.

 

 

Cette chronique est en lien à la thématique politique proposée par Josée Legault:

 

 


Mentors X Novices - lundis et jeudis en baladodiffusion sur qub.radio
Les Novices : l’émission - samedis matins de 10h à 11h sur qub.radio
Les chroniques écrites – sur les sites du Journal de Montréal et du Journal de Québec et dans les journaux
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.