/investigations/polices
Navigation

UPAC: 5 successeurs potentiels

Coup d'oeil sur cet article

Le poste laissé vacant par le départ soudain de Robert Lafrenière fait déjà l’objet de beaucoup de convoitise. Parmi le bassin de candidats potentiels, cinq apparaissent comme étant « des incontournables ». Trois sont d’anciens policiers et deux d’anciens procureurs de la Couronne.

Frédéric Gaudreau

Photo d’archives, TVA Nouvelles
  • Commissaire à la lutte contre la corruption (intérim)
  • Policier à la Sûreté du Québec pendant 20 ans
  • Spécialisé en cybercriminalité
  • Détenteur d’un baccalauréat en sécurité publique (UQTR)

Selon plusieurs sources du milieu policier, il est fort possible que son intérim se transforme en mandat à long terme. Un porte-parole de l’UPAC a confirmé que celui-ci n’accorderait pas d’entrevues.

Jean-Guy Gagnon

Photo d’archives
  • Vice-président aux opérations de la Commission de la construction du Québec depuis 2011
  • Ancien haut gradé du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM)
  • Ancien commandant de l’escouade Carcajou
  • Officier de l’Ordre du mérite des corps policiers du Canada

Jean-Guy Gagnon s’est souvent retrouvé au centre de rumeurs l’envoyant occuper des postes clés au sein de l’État. En 2010, il a vécu une course à la direction du SPVM qui avait finalement couronné Marc Parent. « Je n’ai aucun intérêt pour devenir le prochain commissaire de l’UPAC. Je suis très bien à la CCQ et d’importants défis m’attendent aux côtés de Diane Lemieux (la présidente de la CCQ) », a-t-il affirmé lorsque contacté par notre Bureau d’enquête.

Denis Gallant

Photo d’archives, Pascal Huot
  • Premier président-directeur général de l’Autorité des marchés publics
  • Ex-inspecteur général de la Ville de Montréal
  • Ex-procureur adjoint de la commission Charbonneau
  • Avocat depuis 1990

Ce n’est pas un secret que Denis Gallant aurait aimé remplacer Robert Lafrenière à l’UPAC, mais les nouvelles fonctions qui lui ont été confiées à l’Autorité des marchés publics sont énormes. « Je ne souhaite pas quitter mes nouvelles fonctions à l’AMP, je vais passer un tour », a dit Me Gallant lorsque nous l’avons joint.

Yves Trudel

Photo d’archives, Sarah Bélisle
  • Cadre chez Hydro-Québec
  • Ex-directeur des enquêtes, Revenu Québec
  • Ex-chef des services des préenquêtes, Autorité des marchés financiers
  • Ex-directeur adjoint des enquêtes, Sûreté du Québec

Yves Trudel a connu une grande carrière policière et a fait partie des Escouades régionales mixtes qui ont fait pendant plusieurs années la vie dure au crime organisé. Décrit comme un travailleur infatigable et un « gars d’équipe », c’est le seul qui n’a pas nié avoir de l’intérêt pour diriger l’UPAC. « Je préfère ne pas commenter », nous a-t-il affirmé.

Madeleine Giauque

Photo d’archives, Ben Pelosse
  • Directrice du Bureau des enquêtes indépendantes
  • Ex-procureure de la Couronne
  • A travaillé sur les mégaprocès Printemps 2001 et SharQc
  • Avocate depuis 1986

Selon plusieurs sources que nous avons consultées, la bête noire des motards criminels est vue comme une candidate potentielle à la succession de Robert Lafrenière. Dans les officines de la CAQ, on raconte qu’elle serait en froid avec une influente ministre, ce qui pourrait nuire à ses chances. Il nous a été impossible de la joindre hier.