/news/transports
Navigation

D’autres étudiants de l'Université Laval commenceront plus tard pour réduire le trafic

D’autres étudiants de l'Université Laval commenceront plus tard pour réduire le trafic
Photo d'archives, Daniel Mallard

Coup d'oeil sur cet article

À l'Université Laval de Québec, deux autres facultés décaleront leurs cours afin de réduire les problèmes de circulation autour du campus aux heures de pointe, et ce, dès janvier.

La Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique et la Faculté des sciences de l'agriculture et de l'alimentation s’ajouteront à la Faculté des sciences de l’administration et la Faculté des sciences sociales.

Depuis septembre, 61 cours débutent à 9 h, au lieu de 8 h 30.

Depuis le début de l'année scolaire, l'étalement des horaires de cours touche 3500 étudiants. Dès la prochaine session, plus de 4600 jeunes pourraient commencer leur journée plus tard pour cette deuxième phase du projet pilote.

«L’étalement des horaires de cours fait partie du panier de mesures que l’Université met en place afin de réduire la congestion, assurer la fluidité de la circulation et favoriser la mobilité durable. Cette deuxième phase du projet pilote nous permettra d’évaluer, avec plus de données, les impacts de l’étalement des horaires sur les déplacements d’un plus vaste éventail de la communauté universitaire», a mentionné Andrée-Anne Stewart, porte-parole de l'Université Laval.

L'établissement n'est pas encore en mesure de préciser si le projet a réellement de l'impact sur la fluidité de la circulation. L'Université Laval assure que les premiers échos sont positifs, autant de la part des étudiants, que des professeurs. Ceux d'entre eux qui ont de jeunes enfants ont plus de temps pour conduire leurs petits à la garderie, par exemple.

Un sondage a été envoyé aux principaux intéressés vendredi dernier. Les résultats seront analysés prochainement.

Si le projet pilote donne les résultats escomptés, d'autres facultés pourraient encore se joindre et offrir un horaire tardif.