/investigations/polices
Navigation

Le chef par intérim du SPVM quittera en décembre

Il remettra un rapport «extrêmement dur» mardi

Le chef par intérim du SPVM quittera en décembre
Photo d'archives, Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

Le chef par intérim de la police de Montréal, Martin Prudhomme, quittera son poste en décembre à la fin du mandat d’un an qui lui avait été confié pour faire le ménage au sein de l’organisation.

Notre Bureau d’enquête a appris que son départ sera rendu public mardi en marge du dépôt de son rapport final sur la réorganisation du Service de police de la ville de Montréal (SPVM), durement affecté par une guerre de clans qui touchait surtout la division des affaires internes.

Selon nos informations, le document contient des recommandations sans équivoque qui limiteront beaucoup le bassin de candidats pour devenir le prochain chef du plus gros corps policier municipal de la province.

«Le prochain chef ne devra pas avoir fait partie des fameux clans du SPVM. Ça réduit la liste à très peu de personnes», a confié à notre Bureau d’enquête une source très près du dossier.

La ministre de la Sécurité publique et vice-première ministre, Geneviève Guilbault
Photo d'archives, Sébastien St-Jean
La ministre de la Sécurité publique et vice-première ministre, Geneviève Guilbault

La nouvelle vice-première ministre et ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault, ainsi que la mairesse de Montréal Valérie Plante, doivent réagir aux recommandations du rapport Prud’homme lors de points de presse prévus mardi.

Le rapport Prud’homme sera «extrêmement dur à l’endroit de plusieurs pratiques qui avaient cours au sein des affaires internes du SPVM», a-t-on pu apprendre lundi soir.

Dans un rapport préliminaire publié en juin dernier, le patron par intérim du SPVM parlait d’un climat de travail «négatif, voire malsain», où sévissait une véritable guerre de clans. Il indiquait que «la crainte de représailles est toujours présente» chez des policiers voulant dénoncer des comportements répréhensibles.

Le chef par intérim du SPVM quittera en décembre
Photo d'archives, Stevens LeBlanc

L’ex-ministre libéral Martin Coiteux avait sonné la fin de la récréation au SPVM suite à un reportage de notre Bureau d’enquête diffusé en février 2017 à l’émission J.E., sur les ondes de TVA.

Le reportage présentait des allégations à l’effet que des responsables de la division des affaires internes du SPVM avaient fabriqué de la preuve pour faire taire certains employés.

Philippe Pichet
Photo Agence QMI, Maxime Deland
Philippe Pichet

En décembre 2017, le gouvernement du Québec avait suspendu le chef du SPVM Philippe Pichet et nommé Martin Prud’homme, le directeur de la Sûreté du Québec (SQ) pour un mandat temporaire à Montréal se terminant à la fin 2018.

Martin Prud’homme devrait reprendre son poste à temps plein à la SQ en 2019.