/news/provincial
Navigation

Une autre étape franchie vers la construction du Phare

Coup d'oeil sur cet article

La Ville de Québec a adopté son règlement controversé, lundi soir, visant à contourner le PPU du plateau centre de Sainte-Foy afin de permettre la construction du Phare de 65 étages.

Comme prévu, les élus municipaux ont confirmé le recours à l’article 74.4 de la Charte de la Ville de Québec, qui donne le pouvoir au conseil de ville de supplanter tout règlement d’arrondissement pour un projet dont la superficie de plancher est supérieure à 25 000 mètres carrés.

Normalement, la hauteur de la tour principale du complexe Le Phare aurait été plafonnée à 29 étages en vertu du PPU de 2012. Le règlement adopté lundi soir prévoit plutôt une hauteur maximale de 250 mètres (65 étages) pour le futur gratte-ciel ainsi qu’une hauteur de 185 mètres (environ 50 étages) pour la deuxième tour la plus haute de l’ensemble de quatre édifices.

L’entrée de la ville est « laide »

Critiqué par Québec 21 et Démocratie Québec pour cette manœuvre, le maire Régis Labeaume a défendu le projet du Groupe Dallaire qui va « améliorer l’entrée de la ville » selon lui, malgré les craintes liées à l’augmentation du trafic dans le secteur.

« Nous, on pense que c’est correct. L’entrée de la ville sur le boulevard Laurier, c’est laid, c’est déshonorant. On peut bien s’opposer à la hauteur, mais moi, honnêtement, je pense que c’est un beau projet. La hauteur, en terme de développement durable, c’est ce qu’il faut faire. Ça fait des années qu’on en parle », a fait valoir le maire lors de la séance du conseil municipal. Une séance de consultation aura lieu le 21 novembre, à 19 h, à l’ancien hôtel de ville de Sainte-Foy.