/news/politics
Navigation

Décès de Bernard Landry: Pierre Karl Péladeau retient «la puissance de ses convictions»

Décès de Bernard Landry: Pierre Karl Péladeau retient «la puissance de ses convictions»
Photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

Le président et chef de la direction de Québecor Pierre Karl Péladeau retient de l’ancien premier ministre du Québec Bernard Landry, décédé mardi matin, «la puissance de ses convictions».

«On ne peut pas ne pas retenir de Bernard Landry la puissance de ses convictions», a lancé l’ancien chef du Parti québécois (PQ), mardi après-midi, au micro de Mario Dumont.


REVOYEZ LE PASSAGE DE PIERRE KARL PÉLADEAU DANS LE RETOUR DE MARIO DUMONT:


 

Malgré les moments difficiles auxquels le mouvement souverainiste a dû faire face au cours des dernières années, M. Landry n’a jamais cessé de militer pour la souveraineté du Québec.

«S’il y a quelqu’un qui n’a jamais remis ses convictions en doute, c’est Bernard Landry», a assuré M. Péladeau en direct sur QUB radio. À aucun moment dans sa vie, il n'y a eu un doute quelconque à l’égard des bienfaits de l’indépendance, de la souveraineté du Québec.»

Bernard Landry, qui considérait que «la souveraineté du Québec n’était ni à gauche ni à droite», a été un mentor pour Pierre Karl Péladeau.

S'inspirant de l'ex-premier ministre, l’homme d’affaires a dit croire en l’importance du développement économique «pour faire en sorte de nous rapprocher encore davantage de la liberté, la liberté politique, mais aussi la liberté économique».

Tout comme Mario Dumont, M. Péladeau a souligné «l’éloquence exceptionnelle» de M. Landry. «Il était capable de prendre la parole pendant 45 minutes ou une heure, avec une beauté du langage, avec une syntaxe exceptionnelle.»

Par ailleurs, depuis l'annonce du décès de Bernard Landry, de nombreuses personnalités ont salué la mémoire de l'ex-premier ministre. Le premier ministre du Québec François Legault a annoncé qu'il aura droit à des funérailles d’État.

 


► À VOIR AUSSI: