/news/politics
Navigation

Pluie d’hommages à un grand serviteur du Québec

Bernard Landry
Photo d'archives, Agence QMI Bernard Landry

Coup d'oeil sur cet article

La classe politique, toutes couleurs confondues, a salué « l’homme de devoir », le « patriote », le passionné d’économie et le militant indépendantiste à la foi inébranlable.

Bernard Landry
Photo d'archives

« Premier ministre, grand patriote, homme de passion, de conviction et d’exception, Bernard Landry était plus grand que nature. Très cher ami, nous poursuivrons ton rêve de faire du Québec un pays. » — Louise Harel, ex-ministre du PQ


Bernard Landry
Photo d'archives

« Quand on va vouloir jeter un coup d’œil sur cette période de l’histoire très intense qu’était la nôtre, Bernard Landry va être dans les premiers chapitres. Ça va être une sorte de modèle pour les jeunes qui rentrent en politique. » – Lucien Bouchard, ex-premier ministre du Québec


Bernard Landry
Photo d'archives

« J’ai pour lui un très grand respect pour le service public, pour ses convictions parce qu’il a été de toutes les batailles sur la question de la souveraineté. Il n’a jamais cédé un pouce là-dessus. C’est un exemple d’engagement pour les Québécois. Il laisse un legs important. Je pense qu’on peut être fier de ce qu’il a fait pour la construction du Québec moderne. » — Jean Charest, ex-premier ministre du Québec


« C’était un homme très attachant, sur le plan humain, et un homme déterminé, vraiment, à la souveraineté du Québec. Il avait le pays du Québec planté dans le cœur. » — Marc-André Bédard, ex-ministre de la Justice dans le gouvernement de René Lévesque


« Il était fasciné par les sondages. Même si tous les indicateurs étaient mauvais, il trouvait le moyen de dire “me semble que ça va bien”. C’était un éternel optimiste. » — Jean Royer, ex-chef de cabinet de Jacques Parizeau


Bernard Landry
Photo d'archives

« J’ai toujours admiré la ténacité des convictions de Bernard. [...] C’était un homme franc et honnête, très talentueux, qui a fait de grandes choses pour le Québec. » — Brian Mulroney, ex-premier ministre du Canada


« Nous sommes attristés d’apprendre le décès de Bernard Landry. La province, de même que la Nation crie, a perdu un homme d’une grande vision et un ami. » — Conseil des Cris


Bernard Landry
Photo d'archives

« Indépendantiste jusqu’à la moelle épinière, amant de la langue française et de l’histoire, patriote et fier de l’être, Bernard Landry était inépuisable [...] L’homme qui nous quitte aujourd’hui laisse un héritage à sa mesure : volontaire, visionnaire, ambitieux, audacieux. » — Jean-François Lisée, ex-chef du PQ


« Bernard Landry fait partie de la génération des bâtisseurs du Québec moderne. Son sens de l’État, sa grande culture et son infatigable dévouement pour le Québec nous manqueront. » — Gabriel Nadeau-Dubois, co-porte-parole de Québec solidaire


« Le temps et la distance n’ont pas éteint le souvenir vif et positif de nos échanges avec M. Landry qui ont mené à l’implantation d’Ubisoft au Québec il y a 21 ans. Sa vision moderne de l’économie et sa confiance en la créativité des talents d’ici se sont avérées stratégiques pour le Québec. » — La direction d’Ubisoft


Bernard Landry
Photo d'archives

« Le Québec perd un grand homme, un fidèle serviteur de la nation et un homme de devoir. » — François Legault, premier ministre du Québec


Bernard Landry
Photo d'archives

« C’est un homme qui a consacré sa vie à une cause, le développement économique du Québec, et à un pays, son indépendance (...) Je crois que ce que l’on doit retenir, c’est que c’était un homme passionné par le Québec, qu’il l’aimait profondément et qu’il croyait en les citoyens de ce pays. » — Pauline Marois, ex-première ministre du Québec


Bernard Landry
Photo d'archives

« Souverainiste, mais aussi apôtre du commerce international, il fascinait par sa modernité et son sens de la pédagogie. » — André Boisclair, ancien chef du PQ


« C’était un grand émotif. Il y avait une personne qui l’avait abordé pour lui parler de la déportation des Acadiens et il s’était mis à pleurer devant l’individu. Il était très très sensible à la misère humaine, aux gens qui n’avaient pas d’emploi, qui n’avaient pas les capacités de se trouver un emploi. » — Hubert Bolduc, ex-attaché de presse de Bernard Landry


Bernard Landry
Photo d'archives

« J’ai le cœur brisé. M. Landry était tellement important pour le mouvement indépendantiste et pour le Québec. [...] C’était un patriote, c’était un grand Québécois, on lui doit beaucoup. » — Pascal Bérubé, chef par intérim du PQ


« M. Landry était un leader engagé qui a joué un rôle de premier plan à un moment charnière de l’histoire québécoise. Il a dévoué une grande partie de sa vie à faire une différence dans la vie des Québécois. » — Justin Trudeau, premier ministre du Canada

— Propos recueillis par notre Bureau parlementaire, TVA Nouvelles et l’Agence QMI.