/entertainment/tv
Navigation

Un nouveau A pour Plan B

Sophie Lorain tient la vedette d’une 2e saison encore plus achevée

La 2e saison de Plan B met en vedette Sophie Lorain­­­.
Photo courtoisie, KOTV La 2e saison de Plan B met en vedette Sophie Lorain­­­.

Coup d'oeil sur cet article

Nouvelle distribution, nouveau scénario... et même superbe résultat. L’excellente 2e saison de Plan B montre avec finesse et émotion que revenir en arrière pour modifier le cours du destin, c’est parfois un cadeau empoisonné.

Sacrée Meilleure série dramatique aux derniers prix Gémeaux, la première saison de Plan B brossait le portrait d’un homme qui remontait le temps pour sauver son couple.

Composée de six épisodes d’une heure qui atterrissent aujourd’hui sur Véro.tv, la seconde trace – et retrace, et retrace – le parcours de Florence, une animatrice vedette et femme de tête engagée (merveilleuse Sophie Lorain), qui voit sa vie basculer quand sa fille de 15 ans, Marilou, met fin à ses jours. Perdue, elle cherchera à comprendre comment son enfant a sombré sans qu’elle s’en aperçoive. Et après avoir trouvé la raison (du moins, ce qu’elle croit être la clé), elle recourt aux services de Plan B, une mystérieuse compagnie spécialisée en voyages temporels pour corriger le tir et éviter le drame. Les choses s’avéreront toutefois beaucoup plus compliquées.

L’actrice Émi Chicoine est sans contredit la révélation de cette suite.
Photo courtoisie, KOTV
L’actrice Émi Chicoine est sans contredit la révélation de cette suite.

Ailleurs en terrain connu

La quête de Plan B – saison 2 nous emmène ailleurs, mais en même temps, nous laisse en terrain connu. Les premiers réflexes de Florence rappellent ceux de Philippe (Louis Morissette) dans l’originale diffusée à Séries+ en 2017 : à force de trop vouloir tout contrôler, elle développe un comportement qui frise la paranoïa.

Quant aux deux jumeaux en complet noir qui sonnent à votre porte et vous balancent au fond d’une van avant de reculer les pendules, leur retour apporte une touche de légèreté au drame, qui demeure hyper intimiste et réaliste, malgré sa touche de science-fiction. Parlant de réalisme, le plan-séquence de sept minutes durant lequel Florence découvre, au premier épisode, le corps inanimé de Marilou vous hantera pendant plusieurs jours.

L’une des grandes forces de Plan B, c’est d’amener le téléspectateur à réfléchir aux grandes questions existentielles sans jamais forcer la note. Articulée autour du lien qui unit une mère à son enfant, cette suite montre combien le nombre d’histoires qui pourraient subir le même traitement est illimité.

Pas étonnant qu’une troisième saison (ancrée dans un milieu plus pauvre) soit déjà en développement.

Vous devrez attendre au 4e épisode pour découvrir pourquoi Tammy Verge porte une cicatrice au visage.
Photo courtoisie, KOTV
Vous devrez attendre au 4e épisode pour découvrir pourquoi Tammy Verge porte une cicatrice au visage.

Plus aboutie

L’écriture de Jacques Drolet et Jean-François Asselin (également réalisateur) est encore plus aboutie. Tout n’est pas blanc ou noir, mais plutôt gris.

Les jeunes acteurs qui incarnent les enfants de Florence et Nicolas (Luc Guérin tout en nuances) à différents âges sont également fort talentueux, à commencer par Émi Chicoine, qui impressionne dans ses débuts au petit écran.


La 2e saison de Plan B est offerte sous l’onglet Véro.tv d’ICI Tou.tv. La première saison est diffusée sur iTunes.