/news/politics
Navigation

Surplus de 3 G$: Le premier ministre met en doute les chiffres du ministère des Finances

François Legault
Photo d'archives, Simon Clark François Legault

Coup d'oeil sur cet article

François Legault a mis en doute l’ampleur réelle du surplus actuel de 3 milliards de dollars annoncé par son ministre des Finances et dit vouloir « réviser » les méthodes comptables du gouvernement.

« Il faut se demander si c’est vraiment un surplus de 3 milliards », a affirmé le premier ministre mercredi, à l’entrée du Conseil des ministres. « On est en train de réviser les méthodes de comptabilisation ; je ne suis pas certain qu’il y a un surplus de 3 milliards », a-t-il ajouté.

Le comptable de formation met ainsi en doute un surplus que son gouvernement a lui-même annoncé, vendredi, en présentant le rapport mensuel des opérations financières de l’État québécois. On y apprenait qu’en août seulement, Québec a dégagé 1,6 milliard $ d’excédents. Pour les cinq premiers mois de l’année, le coussin est de 3 milliards $.

Prudent, le ministre des Finances Éric Girard disait à ce moment que ce surplus s’étiolerait au fil de l’année en raison d’un ralentissement économique, mais il ne mettait pas en doute son existence. « Je n’anticipe pas que les 3 milliards soient là dans 12 mois », a-t-il affirmé. M. Girard ne met pas en question ce montant, mais se demande aujourd’hui si la formule mensuelle de diffusion des états financiers du gouvernement est toujours pertinente.

Leitao dénonce

L’ancien ministre des Finances libéral Carlos Leitao n’a pas digéré cette attaque qui « met en doute la rigueur et l’indépendance du ministère des Finances et de ses méthodes de calcul des revenus et des dépenses ».

Le député de Robert-Baldwin croit plutôt que le Québec aura un important surplus budgétaire cette année. Si François Legault joue à ce jeu, c’est pour réduire les attentes. Il ne décolère pas toutefois de voir François Legault « mettre en doute » la compétence des fonctionnaires des Finances. « Mettre en doute le fait qu’au cinquième mois de l’année financière en cours il y a un surplus de 3 milliards $, c’est impensable », a-t-il dit.