/finance/business
Navigation

La Presse convoque ses employés

Coup d'oeil sur cet article

Pour la première fois depuis sa conversion en organisme à but non lucratif (OBNL), La Presse convoque ses employés à une réunion au Palais des congrès de Montréal, jeudi matin.

« J’aimerais vous inviter à une rencontre qui sera l’occasion de faire le point sur le plan d’affaires de l’entreprise », indique le président de La Presse, Pierre-Elliott Levasseur, dans un message envoyé aux salariés plus tôt cette semaine.

La dernière fois que La Presse avait ainsi rassemblé son personnel, en mai, c’était pour annoncer que Power Corporation se départissait du quotidien pour le confier à une « fiducie d’utilité sociale ». La fois précédente, en juin 2017, c’était pour faire part de la fin de l’édition papier et de la suppression de 49 postes.

À la mi-juillet, le média est officiellement devenu un OBNL appartenant à la Fiducie de soutien à La Presse. Son fiduciaire est Louis LeBel, un ancien juge à la Cour suprême. Le conseil d’administration de La Presse est présidé par Alain Gignac, ancien directeur général de la Société des célébrations du 375e anniversaire de Montréal.

Le changement de statut de La Presse a nécessité un projet de loi qui a été adopté à 76 voix contre 24 à l’Assemblée nationale, en juin. Le Parti québécois et la députée indépendante Martine Ouellet avaient voté contre.

Une fondation, mais pas de crédits d’impôt

À la mi-octobre, La Presse a annoncé la mise sur pied de la fondation qui sera chargée de recueillir des fonds pour financer ses activités, déficitaires depuis des années. Elle est dirigée par Annie Talbot, qui était jusqu’à tout récemment PDG de la Fondation du Musée national des beaux-arts du Québec.

La fondation n’a pas encore obtenu le statut d’organisme de bienfaisance qui permettrait à ses donateurs d’obtenir des crédits d’impôt.

Rappelons que la convention collective des journalistes de La Presse est échue depuis près de trois ans. Les négociations s’enlisent notamment sur la question des salaires.