/news/provincial
Navigation

Prestations de «haut niveau» pour le défilé du Carnaval

Les chars traditionnels seront transformés en cinq mini-scènes

La nouvelle mouture du défilé du Carnaval de Québec se veut une série de cinq courts spectacles entrecoupés de quatre prestations ambulantes, s’articulant autour des animaux nordiques. Les nouveautés ont été dévoilées hier par Bonhomme ainsi que Mélanie Raymond, directrice générale du Carnaval, Daniel Gélinas, consultant, et Anne-Julie Vallée, directrice de la programmation et de l’innovation.
Photo Simon Clark La nouvelle mouture du défilé du Carnaval de Québec se veut une série de cinq courts spectacles entrecoupés de quatre prestations ambulantes, s’articulant autour des animaux nordiques. Les nouveautés ont été dévoilées hier par Bonhomme ainsi que Mélanie Raymond, directrice générale du Carnaval, Daniel Gélinas, consultant, et Anne-Julie Vallée, directrice de la programmation et de l’innovation.

Coup d'oeil sur cet article

Les traditionnels chars allégoriques vont faire place à une série de cinq prestations dans la version revampée du défilé, lequel va sillonner la Grande Allée de Québec lors du prochain Carnaval.

Pour sa 65e édition, le Carnaval veut proposer un défilé dont la colonne vertébrale sera une série de courts spectacles « de haut niveau », selon le consultant au sein de l’organisation, Daniel Gélinas.

« On veut que ce soit un show, une prestation. Au-delà de voir un défilé passer devant vous, on veut que ce soit aussi des moments d’émotions. Qu’on dise wow », lance Daniel Gélinas.

L’ancien directeur général du Festival d’été de Québec avait comme mission de redonner ses lettres de noblesse au défilé du Carnaval, dont la popularité s’essoufflait, ces dernières années, par manque d’évolution, soutient-il.

Daniel Gélinas, consultant pour le Carnaval de Québec, et Mélanie Raymond, directrice générale du Carnaval.
Photo Simon Clark
Daniel Gélinas, consultant pour le Carnaval de Québec, et Mélanie Raymond, directrice générale du Carnaval.

Aide bonifiée

Afin « d’épauler les organisateurs de l’événement dans la mise en place de leur nouvelle vision », la Ville de Québec a bonifié de façon significative son aide à environ 1,2 M$, soit 935 000 $ en subvention, 265 000 $ en services municipaux et 5000 $ en achat de biens et de services. Les deux dernières années, la Ville avait versé 635 000 $ en subventions.

L’organisation du Carnaval a élaboré un concept mettant en vedette cinq compagnies de Québec qui vont présenter un spectacle de cinq minutes sur des mini-scènes mobiles.

Elles répéteront leur spectacle six fois tout au long du parcours unique situé sur Grande Allée.

« Unique au monde »

« On va totalement ailleurs avec l’intégration de la créativité artistique de Québec. On a la volonté de faire quelque chose d’unique au monde qui va surtout surprendre, étonner le public et permettre aux gens de Québec de retrouver la fierté du Carnaval et de cet événement-là », indique M. Gélinas.

L’organisation a fait appel à la troupe de cirque Flip Fabrique, Interférences arts et technologies, Collectif avec Dance Laury Dance, Pur FX et les Ateliers du Carnaval.

Le cirque, la pyrotechnie, le rock et la technologie s’entremêleront notamment tout au long du défilé qui s’ouvrira avec le tableau de Bonhomme.

Les défilés se tiendront les 9 et 16 février.

Les cinq nouveaux tableaux du défilé

  • Flip Fabrique (La ruelle) scène mobile, mur trampoline, 13 acrobates, rappel de nombreux événements de nos hivers comme le grand déneigement.
  • Pur FX (Diamanthèque) « diamants technologiques » DJ, générateur de flamme et pyrotechnie.
  • Interférences, arts et technologies (Allégories numériques) explosion de pixels animée avec une vingtaine de danseurs.
  • Collectif avec Dance Laury Dance (Rock’n glace) sous la direction de Marc Gourdeau sculpture sur glace, scie à chaîne et musique rock/métal.
  • Ateliers du Carnaval (terre de Bonhomme) terre de glace, versant lumineux, montagne où trôneront Bonhomme et une trentaine de personnages.