/finance/business
Navigation

La Chine et la transformation de La Presse plombent Power Corp

Coup d'oeil sur cet article

Les profits de Power Corp ont plongé au troisième trimestre, notamment en raison de la transformation de La Presse en organisme à but non lucratif (OBNL).

L’entreprise contrôlée par la famille Desmarais a engrangé un bénéfice net attribuable aux actionnaires de 186 millions $ (0,40 $ par action) pour la période de trois mois s’étant terminée le 30 septembre dernier. À la même époque l’an dernier, Power Corp avait fait des profits de 470 millions $ (1,02 $ par action).

Par communiqué, le conglomérat a expliqué cette baisse par «l'incidence défavorable de la baisse des produits de placement et de la perte liée à la transaction visant La Presse». Dans le cas du quotidien montréalais, la perte comptable s’est élevée à 54 millions $.

C’est la branche regroupant le Fonds d’investissement Sagard, China AMC et autres placements qui a plombé le plus les bénéfices, passant de 219 millions $ en bénéfice au troisième trimestre de 2017 à une perte de 28 millions $ au dernier trimestre. Cet écart est notamment attribuable au recul des actions chinoises. Power Corp a précisé qu’un surplus de 174 millions $ lié au placement dans China Asset Management Co avait été déclaré à cette époque l’an dernier.

La section d’Exploitation générale et autres filiales a aussi connu des ennuis creusant une perte de 53 millions $ au troisième trimestre de 2017 à un trou de 127 millions $ au plus récent.

Seule la Financière Power a récolté plus de profits que l’an dernier à pareille date, passant de 304 millions $ à 341 millions $ au dernier trimestre.