/lifestyle/food
Navigation

Levons notre verre au gin québécois!

Coup d'oeil sur cet article

Bien que la bière et le vin aient très longtemps dominé le monde des bars, voilà que les cocktails réalisés à base d’alcool fort ont fait une entrée remarquée sur le marché depuis les dernières années. L’apparition de nouvelles entreprises spécialisées n’est pas étrangère à cette mode. Pendant plus de vingt ans, les fameuses bouteilles vertes de gin ont meublé les dessous des petits bars de salon et les manteaux de cheminée des maisons entre les années 1950 et 1990.

Je serais même prêt à gager qu’en fouillant encore un peu, vous en trouveriez une. Chez mes parents, je peux déjà vous le confirmer !

Aujourd’hui, en osant jouer de saveurs et de mélanges, le gin n’est plus ce qu’il était. Raffiné, le Québec est devenu un important joueur et ses produits sont à la fois recherchés et appréciés.

Une bonne raison de lever notre verre ! À la santé du gin québécois !

ROMEO’S GIN – ÉDITION 01

Photo courtoisie

Si une entreprise peut se vanter de faire les choses de façon bien différente, on peut clairement dire que l’entreprise Romeo’s Gin le fait très bien.

La distillerie s’implique grandement dans le domaine des arts visuels. Pour chaque édition de gin commercialisé, l’entreprise demande à un artiste local de la « signer » en créant une peinture. Dans le cas de l’édition numéro 1, l’artiste Stikki Peaches a ainsi opté pour une version moderne d’un portrait de Mozart pour illustrer ce gin aromatique.

Offrant des notes d’agrumes, de concombre, d’aneth et même de lavande, ce gin se caractérise par son côté non conformiste. Vos gin-tonics seront incroyablement savoureux et bien différents.

► Romeo’s Gin / romeosgin.com

BEDIRTY

Photo courtoisie

La distillerie Vice & Vertu, fondée par Franck Sergerie dans la région de Québec, fabrique jusqu’à 525 litres de spiritueux par semaine, tous produits confondus.

Après avoir lancé en 2017 un gin qui est devenu fort populaire, l’entreprise québécoise a décidé de récidiver avec la mise en marché d’un tout nouveau gin nommé : BeDirty.

Ce petit dernier nous offre des notes de poivres exotiques et d’épices ; ce qui lui confère un aspect différent de ce qui se fait sur le marché.

Portant l’appellation de « gin american dry », son goût d’herbe et d’épices s’allie avantageusement avec les dry martinis. Alliez le gin, le vermouth et du jus d’olives, et vous aurez une recette des plus gagnantes. Promis ! Juré !

► Vice & Vertu Distillerie / www.vicevertu.ca

MADISON PARK BREAKFAST GIN

Photo courtoisie

L’une des plus grandes forces de l’entreprise 1769 Distillery réside dans le fait qu’elle produit uniquement de petits lots afin d’obtenir le meilleur chaque fois.

Distillé avec de la bergamote et infusé à la fin avec quelques variétés de thé, ce gin couleur caramel sort de l’ordinaire par ses notes parfumées qui ne sont pas sans rappeler celles des thés anglais à l’orange. Même s’il porte le nom de déjeuner dans la langue de Shakespeare, il serait plus approprié de le prendre sur glace et de l’accompagner de petits scones bien chauds. N’est-il pas déjà 15 h quelque part dans le monde ? Dès lors, ne pouvons-nous pas déclarer le tea party ouvert ?

► 1769 Distillery / 1769distillery.com