/sports/hockey
Navigation

L’Océanic se méfie des Olympiques

Le directeur-gérant et entraîneur-chef de l’Océanic, Serge Beausoleil
Photo Agence QMI, Didier Debusschere Le directeur-gérant et entraîneur-chef de l’Océanic, Serge Beausoleil

Coup d'oeil sur cet article

RIMOUSKI | Après avoir retrouvé son aplomb en fin de semaine dernière contre Saint-Jean et Shawinigan, l’Océanic tentera de poursuivre sur sa lancée victorieuse, vendredi soir et samedi après-midi, en disputant un programme double contre les Olympiques de Gatineau au Colisée Financière Sun Life de Rimouski.

Les hommes de Serge Beausoleil ont entamé novembre avec succès à la suite d’un mois d’octobre catastrophique où ils cumulaient un dossier de ,500.

Malgré les 15 buts inscrits par ses joueurs dans les deux gains contre les Sea Dogs et les Cataractes, le directeur-gérant et entraîneur-chef de l’Océanic ne s’emballe pas pour autant. Il dit se méfier des Olympiques, une formation bien meilleure que son rang de classement le laisse prétendre actuellement.

«C’est un bon challenge pour nous», estime Beausoleil. «C’est une équipe bien dirigée par Éric Landry. Avec Shawn Boudrias, qui a un potentiel de marquer de 30 à 40 buts, Maxim Trépanier, qui est un fin marqueur, ça fait des gars dangereux offensivement. Gabriel Bilodeau est un des bons défenseurs complets du circuit. Il génère beaucoup d’attaque. Pier-Olivier Lacombe a un tir foudroyant sur l’avantage numérique. Ils sont capables de faire mouche».

De la stabilité dans l’alignement

Puisqu’il compte sur un alignement complet, l’état-major de l’Océanic n’effectuera aucun changement en vue des affrontements contre Gatineau. Alexis Lafrenière retrouvera ainsi Jimmy Huntington et Olivier Garneau. Le prolifique attaquant domine le classement des meilleurs pointeurs dans la LHJMQ avec 34 points (12-22) en 19 matchs.

«On veut beaucoup plus de stabilité. C’est ce qu’on semble trouver avec notre premier trio, ce qu’on veut trouver avec les autres aussi. Il faut continuer là-dessus», indique Serge Beausoleil.