/opinion/columnists
Navigation

Make France great again

Make France great again
AFP

Coup d'oeil sur cet article

La France n’est malheureusement plus la puissance qu’elle fut autrefois.

Mais je ne peux me résoudre à dire que sa gloire est restée dans le passé. Le pays de Vercingétorix, du Roi-Soleil et de Napoléon doit retrouver sa splendeur. Son doux zéphyr cache une bourrasque qui attend son heure pour redevenir le mistral tranchant d’autrefois.

Quel mal tourmente l’hexagone?

La France a perdu sa grandeur économique. La dernière fois que la France n’a pas été en situation de sous-emploi remonte aux premières années de Mitterrand, soit en 1983. Entre temps, il y a eu 5 présidents. Ces hommes n’ont pas réussi à revigorer les finances, peu importe qu’ils soient de gauche, de droite ou de centre. Le Frexit est le seul moyen de redorer le blason français esquinté.

Comparons les Rosbeefs aux Frogs

Quitter l’Union européenne a fait du bien aux Anglais. Leur économie se porte mieux depuis le Brexit. Leur taux de chômage de 4% est le plus bas depuis 1960, les exportations augmentent, le nombre d’investissements étrangers s’accroît. Certains prévoyaient une relocalisation des entreprises, donc des pertes d’emplois. Mais les pertes furent très modestes.

J’ai contacté François Asselineau, candidat à l’élection présidentielle française en 2017, étant le seul à vouloir faire le Frexit.

Le problème est qu’ils ont la même monnaie que les Germains, qui ont une industrie très compétitive. Actuellement, le chômage est à 9,4% soit le triple de celui de l’Allemagne. C’est pour cela qu’Asselineau prône un retour au Franc. Il se base sur les études de Jacques Sapir pour dire qu’en quittant l’Union européenne, il y aurait 1,5 million de chômeurs en moins, car n’y aurait plus de travailleurs détachés, en plus des nouveaux emplois créés par l’exportation qui augmenterait.

Les Gaulois devraient s’inspirer de leurs rivaux de toujours pour retrouver leur grandeur, car la France est un lion élevé en captivité qui ne sait pas encore qu’il est le roi de la jungle.

Je vous laisse sur ces paroles du général de Gaulle: «La France ne peut être la France sans la grandeur».

 

Écoutez les réactions de Richard Martineau au sujet de cette chronique à partir de 26 min 16 s

 

Cette chronique est en lien à la semaine de Richard Martineau:

 

 

 


Mentors X Novices - lundis et jeudis en baladodiffusion sur qub.radio
Les Novices : l’émission - samedis matins de 10h à 11h sur qub.radio
Les chroniques écrites – sur les sites du Journal de Montréal et du Journal de Québec et dans les journaux