/entertainment/movies
Navigation

Overlord: mariage fort réussi

Wyatt Russell dans Overlord.
Photo courtoisie, Peter Mountain Wyatt Russell dans Overlord.

Coup d'oeil sur cet article

Vous aimez les créatures sanguinolentes ? Overlord est pour vous. Car sous ses allures de drame de guerre de série B se cache un film de zombies franchement divertissant.

Pour sa première incursion dans le monde de l’horreur, le cinéaste Julius Avery transporte les cinéphiles dans le temps jusqu’à la Deuxième Guerre mondiale, alors qu’un escadron de soldats américains débarquent dans une France sous occupation allemande.

Mais au cours d’une mission routinière, ils découvriront le laboratoire d’un savant ayant élaboré un sérum permettant de ramener les morts à la vie, créant ainsi une armée de guerriers difformes et pratiquement invincibles.

Supérieur à la norme

Oui, cette prémisse éculée a déjà été servie à toutes les sauces imaginables au cours des dernières décennies. Les résultats, par contre, ont rarement été aussi satisfaisants. À défaut d’être original, Overlord est en effet fichûment bien réussi et, ainsi, supérieur à la norme établie par les Outpost et autres Frankenstein’s Army livrés dans les dernières années.

C’est probablement l’agilité avec laquelle Julius Avery mêle les codes des deux genres, nommément les drames d’horreur et de guerre, qui permet à son Overlord de réellement tirer son épingle du jeu.

Car dès que ce film capte réellement notre attention (chose qu’il met tout de même un bon moment avant de réussir), il livre une surenchère de scènes d’action et d’effets visuels impressionnants, voire jubilatoires pour les amateurs de gore.

Bref, le mariage de genres s’avère ici étonnamment réussi.

  • Overlord (3/5)

Un film de Julius Avery

Avec Jovan Adepo, Wyatt Russell et Mathilde Ollivier