/news/currentevents
Navigation

Neuf ans de prison pour ce proxénète de Québec

Il a notamment forcé une ado de 15 ans à se prostituer cet été

Coup d'oeil sur cet article

Un proxénète récidiviste qui a forcé une adolescente de 15 ans de Québec et une autre jeune femme à se prostituer pour se payer du luxe a plaidé coupable, jeudi, et a écopé d’une peine de 9 ans pour une série d’accusations.

«Il lui a présenté le travail d’escorte comme payant, qu’elle pourrait se payer des beaux voyages, des bijoux et être comme une princesse», a relaté la procureure de la Couronne, Me Julie Roy, en racontant comment une des victimes de Christopher Pardieu, une jeune fille de 15 ans, a accepté de se prostituer «sous sa direction», l’été dernier, à Québec.

L’adolescente a eu des relations sexuelles complètes protégées avec plusieurs clients dans des chambres d’hôtel de la capitale pendant quelques jours, avant que Pardieu ne soit intercepté par les policiers.

Tout l’argent lui revenait

«Il lui a fourni un sac de condoms. Il lui a donné des boucles d’oreille en or et une valise avec des sous-vêtements transparents. En tout, elle a reçu 1260 $ [des clients], qu’elle a remis en totalité à Pardieu. Elle n’a reçu que 40 $ en tout pour manger», a mentionné Me Roy.

Selon la preuve recueillie, Pardieu, qui consommait cannabis et alcool avec sa jeune victime, lui avait dit qu’il planifiait l’amener à Toronto pour poursuivre le travail d’escorte. Il avait aussi commencé à la couper du monde extérieur en manipulant ses comptes sur les réseaux sociaux.

Une deuxième victime

Pardieu a également forcé une autre femme, âgée de plus de 18 ans, à se prostituer et à lui remettre l’argent qu’elle gagnait. Les faits reprochés envers cette autre victime se sont déroulés sur une période de deux ans.

Avec cet argent, Pardieu a pu s’offrir du luxe, dont deux voitures de collection, des bijoux et des vêtements, a souligné la poursuite.

Pardieu a plaidé coupable à une douzaine d’accusations au total, au terme de négociations entre Me Julie Roy et l’avocat de Pardieu, Me Simon Roy.

Outre les accusations en lien avec le proxénétisme et la prostitution juvénile, Pardieu a reconnu sa culpabilité sur plusieurs chefs de voies de fait, dont un à l’endroit d’une de ses victimes.

Double récidive

Le juge Pierre Rousseau a entériné la suggestion commune d’une peine globale de 9 ans pour Pardieu, qui est en prison depuis son arrestation cet été. L’accusé de 27 ans a déjà été condamné à une peine de cinq ans à Montréal, en 2011, pour du proxénétisme sur une mineure.

«Neuf ans, on peut se poser la question : est-ce que c’est une peine clémente? Ce qui la rend raisonnable, a indiqué Me Julie Roy, c’est que dans les premiers moments après son arrestation, Christopher Pardieu nous a avisés de son intention de plaider coupable. C’est un facteur extrêmement atténuant», a affirmé la procureure, après avoir énuméré les nombreux facteurs aggravants liés aux crimes de proxénétisme, notamment.

Il sera inscrit au registre des délinquants sexuels à perpétuité. Il lui est interdit de tenter d’entrer en contact avec ses victimes.