/entertainment/opinion/columnists
Navigation

Je ne signerai pas le pacte

Coup d'oeil sur cet article

« As-tu lu le pacte ? Guy, Guy A., Guylaine et Guillaume ont signé le pacte. T’as pas encore signé le pacte ? »

Depuis 48 h, on entend juste parler de ce pacte, par lequel des vedettes s’engagent, pendant deux ans, à réduire leur consommation de pétrole et de viande d’élevage, à moins produire de déchets et à faire pression sur les gouvernements pour accélérer les transitions écologiques.

Ce qui me dérange, ce n’est pas que les vedettes s’engagent. C’est le fait que les vedettes fassent un spectacle de leur engagement.

UN PACTE AVEC LA VERTU

André Robitaille, Martin Matte ou Marc Labrèche vont-ils convoquer une conférence de presse chaque fois qu’ils prennent une résolution du jour de l’An ? « Cette année, je vais moins boire, je vais perdre ma bedaine, et je vais être plus fin avec ma belle-mère. Je ne suis pas parfait, mais au moins je m’engage à m’améliorer ».

Au moment où j’écris cette chronique, 86 000 personnes ont signé « le pacte ». Pas moi.

Je le signerai (peut-être) le jour où la vedette qui me dit qu’elle a signé le pacte, mais qui fait des voix pour des publicités de char (ou des publicités de hamburgers extra bacon XXL) s’engagera à ne plus en faire.

Si les vedettes qui nous vendent des hamburgers et des autos s’engagent à manger moins de viande rouge et utiliser moins d’essence, sont-elles en train de parler des deux côtés de la bouche ?

Si tu es un artiste qui s’implique depuis des années pour la cause environnementale, je comprends parfaitement que tu signes le pacte et que tu fasses un show de boucane pour me le faire savoir.

Je pense ici à des gens comme Roy Dupuis, qui a embrassé cette cause depuis longtemps.

Mais si tu viens de découvrir tout d’un coup que, tiens donc, la planète va mal, t’étais où depuis 10 ans ?

Tu signes le pacte comme tu signes la pétition à la mode, comme tu cliques sur « j’aime » au bas d’un statut Facebook. Tu portes le rond vert du pacte comme tu portais le carré rouge, parce que « tout le monde le fait, fais-le donc ».

Plusieurs artistes qui ont signé le pacte se sont fait ramasser sur les médias sociaux. Êtes-vous surpris ?

Pensez-vous que votre public, qui a de la difficulté à boucler ses fins de mois, va vous applaudir si vous signez un pacte disant que vous allez moins prendre l’avion pour aller dans le sud ?

Des parents qui peinent à nourrir leur famille vont-ils s’émouvoir que Dominic Champagne leur dise qu’il va manger un hamburger de moins par semaine ?

LE MILLIARDAIRE EN AUTOBUS

Le comble de l’indécence (ou de l’inconscience) a été atteint quand les organisateurs du pacte ont demandé à Guy Laliberté, le 562e humain le plus riche sur Terre (selon Forbes), qui vaut 1 milliard 400 millions, de signer ce texte où il s’engage entre autres à « prioriser le transport collectif ».

Pensez-vous sérieusement que Guy Laliberté (qui vient de recevoir 640 000 $ de fonds publics pour son dernier joujou Zù) va prendre le bus à Ibiza ?

Si vous le croisez dans le métro à Montréal, photographiez-le. Ça vaut un million !