/sacchips/zoneassnat
Navigation

Le mouvement souverainiste est dans le «coma», selon l’ex-député péquiste Maka Kotto

Maka Kotto
Photo d'archives, Simon Clark Maka Kotto

Coup d'oeil sur cet article

L’ancien député du Parti québécois, Maka Kotto, a été dur envers le mouvement souverainiste, vendredi matin, en direct sur QUB radio.

Au micro de Benoit Dutrizac, il a notamment soutenu que le mouvement se trouvait actuellement dans un «coma».

«Je dirais que c’est un mouvement qui est à la fois mort et vivant. [...] Ce mouvement est dans un coma et vit une expérience de mort imminente. Il n’est pas encore mort. [...] C’est la réalité. Elle est brutale, la réalité. Dépendamment de ce que ses acteurs et actrices vont en faire à moyen et long terme, on verra l’issu de ce qu’il deviendra», a-t-il déclaré.

L'ancien ministre de la Culture et des Communications sous le gouvernement de Pauline Marois, qui a été défait dans sa circonscription de Bourget aux dernières élections, a ajouté que les souverainistes avaient souvent fait face à l’adversité. 

«Il a toujours eu, dans ce mouvement, beaucoup de débats, beaucoup de dissensions, beaucoup de confrontations d’ego...», a indiqué l’ex-député de Bourget.

L’animateur Benoit Dutrizac a par la suite questionné Kotto à savoir si le temps était venu de mettre la hache dans le Parti québécois. «Je pense qu’il est trop tôt pour le dire», a-t-il répondu.

Ce qu’il faut considérer, par contre, c’est que la population a accordé une majorité très forte à François Legault pour aller de l’avant avec son offre d’aller chercher des pouvoirs supplémentaires à Ottawa [...]. Il faudra donner sa chance au joueur. Si François Legault réussit son coup, là, je pense que le Parti québécois, qui est pris entre Québec solidaire, qui excelle en matière de populisme de gauche, et la CAQ, je pense qu'il est coincé. Il va falloir qu’il trouve sa place, mais je pense que ce serait difficile.»

Réécoutez le segment complet:

 


► Pour écouter l’émission complète de Dutrizac de 6 à 9, cliquez ici.