/investigations/truth
Navigation

Rapport budgétaire chaque mois: pourquoi changer ce qui fonctionne?

Rapport budgétaire chaque mois: pourquoi changer ce qui fonctionne?
Photo d’archives, Simon Clark

Coup d'oeil sur cet article

Débusquer les fausses nouvelles, vérifier les déclarations des politiciens, trouver les vrais chiffres : les recherchistes de notre Bureau d’enquête, basées à Montréal, Québec et Ottawa, se spécialisent dans l’art de rétablir les faits. Chaque samedi, elles vous présentent leurs trouvailles pour vous permettre d’y voir plus clair dans l’actualité de la semaine.


L’énoncé

Le nouveau ministre des Finances, Éric Girard, a remis en question cette semaine la pertinence pour le gouvernement du Québec de publier un rapport budgétaire chaque mois.

À preuve, le surplus de 3 milliards $ dévoilé par le plus récent rapport mensuel n’existera plus à la fin de l’année, estime M. Girard.

Selon lui, des prévisions publiées seulement quatre fois par année donneraient un portrait plus réaliste de la situation financière du Québec.

Les faits

Vérifications faites, la solution avancée par Éric Girard n’est pas la meilleure.

Au cours des quatre dernières années, au moment de déposer son budget, le gouvernement prévoyait atteindre l’équilibre budgétaire. Il s’est trompé chaque fois.

Lors de chacune de ces années, le rapport publié après cinq mois, celui-là même que M. Girard remet en doute, a donné une indication beaucoup plus réaliste du résultat final (voir tableau).

Le rapport mensuel des opérations financières du gouvernement du Québec a été mis en place en avril 2006.

Cet outil a été lancé « afin que les citoyens soient en mesure de mieux évaluer la situation financière du gouvernement », expliquait alors l’ancien ministre des Finances Michel Audet.

 

Plus précis après 5 mois

  Prévisions du solde budgétaire Résultats après cinq mois (M$) Résultats, fin de l’année financière (M$)
2017-2018 0 1726 850
2016-2017 0 995 2361
2015-2016 0 944 2191
2014-2015 0 618 -725

Gouvernement du Québec